Invincible Iron Man #8[FRENCH] La crise n’épargne décidément personne. Même un homme aussi haut placé que Tony Stark peut se retrouver au chômage, la preuve dans ce nouvel épisode de Invincible Iron Man ! Blague à part, suite à l’échec retentissant que fut sa gestion de l’Invasion Secrète, Tony se voit contraint de remettre les clés du S.H.I.E.L.D. et des Vengeurs à Norman Osborn. Autrement dit, Iron Man abandonne trois ans de travail – sa « grande œuvre » – au Green Goblin ! Comme on peut s’en douter, il se dégage une certaine tension de ce passage de relais…

Invincible Iron Man #8 [Marvel] Scénario de Matt Fraction
Dessins de Salvador Larroca
Sortie américaine le mercredi 17 décembre 2008

Invincible Iron Man #8C’est donc l’heure de payer les pots cassés pour Tête-de-Fer. Ce serait mentir que de dire que l’on n’attend pas ce moment depuis la triste conclusion de Civil War, tant il se dégage une sorte de morale ironique de la situation. Privé de son Extremis qui lui donnait le contrôle des machines (et de son armure), compromis par les Skrulls au point d’en provoquer la chute du S.H.I.E.L.D., Tony et ses technologies propriétaires sont priés de dégager les bureaux du H.A.M.M.E.R. – la version Norman Osborn de la chose. Evidemment, ce dernier prend un malin plaisir à jouir de sa légalité nouvellement retrouvée. Mais Tony lui a bien évidemment réservé un chien de sa chienne…

Nous sommes un peu face à un passage obligatoire de la vie du personnage, mais on sent bien que, d’ores et déjà l’heure est à la réhabilitation. C’est presque dommage d’en arriver là si vite parce que, rétrospectivement, ça passe un coup d’éponge un peu rapide sur trois ans de politique fascisante et fratricide. Comme souvent chez le play-boy milliardaire, le réel intérêt de ce numéro vient des femmes. Fraction a eu l’idée brillante d’associer Tony à Maria Hill. Débarquée en même temps que lui, elle rejoint sa croisade anti-Osborn (qui risque essentiellement d’être une fuite dans les mois à venir, mais le cœur est là). Cela permet au scénariste de creuser un peu plus le personnage et ses motivations, d’expliciter sa dureté et son rapport à Tony Stark. Une très bonne idée que l’on attend de voir germer dans les mois à venir. N’oublions pas non plus la fidèle Pepper Potts, dernier membre du trio de fugitifs, maintenant affectée par l’Extremis et une « plaque de survie » très similaire à celle d’Iron Man. Si ce premier épisode post-Secret Invasion n’est pas formidable – et le trait peu inspiré de Larroca n’arrange rien – la promesse de voir la série se transformer en ménage à trois d’ennemis publics n°1 est assez alléchante. Une transition nécessaire, donc, en attendant que démarre réellement ce nouveau cycle.

[Antoine Maurel]