Avant-Premire VO: Review Green Lantern #50

3 mars 2016 Non Par Comic Box

[FRENCH] Rescap des vnements cosmiques de l’an dernier Parallax retrouve la trace du Hal Jordan contemporain, avec un clash prvisible ( plus d’un niveau) entre les deux facettes de Green Lantern. A ce stade quand mme, on peut se demander s’il tait rellement pertinent de jouer avec Parallax si c’tait pour en faire si peu de choses…

Green Lantern #50 [DC Comics] Scnario de Robert Venditti
Dessins de Billy Tan & Victor Cifuentes
Parution aux USA le mercredi 02 mars 2016

Rsum des tapes prcdentes. En 2015, l’issue de Convergence, quelqu’un chez DC a jug utile de lcher dans l’univers moderne quelques survivants des Crises/poques prcdentes qui se sont matrialis 5 ans dans le pass, juste avant la formation de la Justice League et se sont disperss rapidement pour passer inaperus. Parmi ces personnages, on trouvait le Green Lantern/Hal Jordan de Zero Hour, gnralement peu prs aussi discret qu’une bombe atomique… Qui – quelque part en cours de route – s’est mis en chasse du Hal Jordan de cet univers afin de s’assurer que la destruction de Coast City n’aurait jamais lieu. A partir de l, il y a deux dfauts dans la logique. L’un est interne au rcit et pris en compte : l’histoire des deux Hal Jordan tant relativement similaires, les vnements lis la destruction et la reconstruction de Coast City (dans le sillage de Green Lantern: Rebirth) se sont dj drouls. a, l’autre Hal Jordan ne manque pas de le faire remarquer. Mais reste un trou narratif assez bant, savoir qu’en gros arriv dans cet univers cinq ans dans le pass Parallax a d se prendre autant d’annes de vacances puisqu’il n’a rien fait entretemps. Et je passe sur l’ide qu’un Parallax-Bis puisse passer inaperu pendant tout ce temps, sans que les Gardiens ou d’autres entits dtectent la prsence d’un tre aussi puissant que TOUT le Green Lantern Corps runit. a, c’est pour le prambule bancale. Mais aprs vient la question de l’excution…

« Why do you look weird, Uncle Hal ? »

Les dessinateurs Billy Tan et Victor Cifuentes s’acquittent de leur tche de manire assez rgulire. On ne peut pas dire que Robert Venditti fasse des tincelles, par contre, dans ce qui est non seulement un numro double-size mais aussi un jalon d’une intrigue suppose avoir un sens sur plusieurs mois. Pour tre honnte, je ne sais pas trop si cela vient vraiment de l’auteur ou si on lui a plutt refil un cadeau empoisonn. Je veux dire par l qu’ la fin de Convergence on se disait que les survivants n’avaient sans doute pas t pargns par hasard, qu’il y avait un sens tout a, un but. Puis arrive l’annonce des #50 de Green Lantern et de Superman, on remarque que dans les deux cas les hros de l’univers DC post-Flashpoint sont confronts leur version d’avant et on se dit, ha ha, que forcment ce n’est pas un hasard, qu’il y a une coordination pour prparer on ne sait trop quelle retombe… Et bien non ! C’est visiblement trop en attendre des curies ditoriales de DC qui, pour le Green Lantern en tout cas, nous livrent ici un truc sans saveur, sans ampleur, qui ressemble un fill-in. Et les gars vous ne savez pas quoi faire pour #50 ? Ben attendez ! On a un autre Hal Jordan dont on ne sait pas quoi faire. On n’aurait qu’ dire qu’ils vont se taper dessus pendant l’essentiel de l’pisode et puis qu’ la fin le mchant est vraiment trs mchant et promet de revenir un jour se venger ? Hein ? Bah de toute faon, on na rien de mieux, alors… Trs srieusement, si pour un numro anniversaire on n’arrive pas se motiver pour nous en proposer plus, cela donne la mesure de la drive de la licence Green Lantern, qui tait il y a quelques annes peine le troisime ple de DC. On en est bien loin cette semaine. A ce compte-l autant zapper les numros restants jusqu’en mai et esprer que DC Universe Rebirth amnera un souffle nouveau. Parce que l… bof bof… C’est piteux pour un double-sized et on cherche encore et toujours la raison d’tre ditoriale de ce Parallax. Cest cher pour ce que cest et il y a dautres sries qui mritent bien mieux votre argent.

[Xavier Fournier]