Avant-Première VO: Review Forever Evil #1[FRENCH] Lex Luthor et les autres malfrats de l’univers DC se réveillent dans un monde où la Justice League semble hors circuit, remplacée par le Crime Syndicate, qui propose une alliance à tous les criminels. Est-ce un rêve, une utopie, pour les bad guys de DC ? On sent d’office que Lex Luthor ne va pas s’en satisfaire. Et pendant ce temps-là, tout le monde de se demander où sont les héros de service…

Avant-Première VO: Review Forever Evil #1Forever Evil #1 [DC Comics] Scénario de Geoff Johns
Dessin de David Finch
Parution aux USA le mercredi 4 septembre 2013

Tout laissait à penser que la fin du crossover Trinity War déboucherait directement sur Forever Evil #1 ? Et bien non. Geoff Johns s’est ménagé une ellipse de temps. Les différentes versions de la Justice League sont portées disparues, aux abonnés absents, et le Mal peut se répandre sur la Terre sans encombre. Encore que. Certes Geoff Johns a mis sur la touche la League (et le saut de temps n’est pas une mauvaise idée, puisque du coup Lex et les autres sont aussi perdus que nous, ce qui fait que c’est assez reader friendly pour qui n’a pas lu Trinity War) mais je me suis laissé dire que les leaguers n’étaient pas les seuls héros au monde chez DC. Même si le rôle de Nightwing est central (encore qu’après ça, ça implique certaines retombées pour sa famille), même si on mentionne au passage les Teen Titans, j’aimerais bien savoir où sont des groupes comme Stormwatch (ne serait-ce parce que le face à face Midnighter/Apollo vs le Crime Syndicate…). Je vois mal la communauté super-héroïque laisser le Syndicate changer autant le monde, jouer avec les astres, sans rappliquer au passage. Ceci dit c’est peut-être une piste qui a été ménagée pour la suite, dans les numéros à venir.

Même si c’est un numéro de mise en route, la série Nightwing devrait lourdement être impactée par les évènements de ce numéro. Au point d’ailleurs que je me demande comment il peut être crédible qu’il n’y ait pas de retombées pour d’autres héros. En tout cas à ce stade David Finch maîtrise bien le show sur le plan graphique, se tire assez bien de cette foule de personnages (ce n’est pas tout le monde qui tire son épingle du jeu quand il faut dessiner des crossovers). Ce premier numéro est sympathique mais j’espère assez vite qu’on va voir quelques héros secondaires du DCU prendre de l’importance. Avec la JL hors d’usage, ce serait naturel que certains autres personnages montent au front…

[Xavier Fournier]