Avant-Premire VO: Review FCBD 2015 Secret Wars #0

2 mai 2015 Non Par Comic Box

[FRENCH] Ce samedi 2 mai, c’est le FCBD, jour de fte pour les fans de comics avec la sortie de nombreux fascicules gratuits. Et s’il y aura, forcment, une « bonne me » pour venir nous dire qu’elle ne voit pas l’intrt de chroniquer des comic-books gratuits, il nous semble nous pertinent de parler d’un certain nombre d’entre eux qui sont des prologues des vnements que nous chroniquons (ou chroniquerons) dj par ailleurs. commencer par ce comic-book de Marvel qui se veut une introduction Secret Wars.

FCBD 2015 Secret Wars #0FCBD 2015 Secret Wars #0 [Marvel Comics] Scnario de Jonathan Hickman, Hajime Isayama
Dessins de Paul Renaud, Gerardo Sandoval
Parution aux USA le samedi 2mai2015

Tous les comics du FCBD ne se ressemblent pas forcment. Vous me direz que c’est une lapalissade, qu’manant d’diteurs et d’auteurs divers, concernant des personnages diffrents, il est vident que la diversit est de mise. Nanmoins c’est au niveau de la fonction qu’il faut noter cette diffrence. Typiquement, si vous vous plongez dans Secret Wars #0 en attendant un aperu de ce que nous rserve l’imminent crossover de Jonathan Hickman, vous resterez sur votre faim car ce n’est pas la fonction dfinie par le scnariste. Sous des dessins hautement sympathiques de Paul Renaud, Hickman choisi non pas de donner un petit plus au public qui a suivi ses Avengers et New Avengers ces dernires annes mais bien de « mettre niveau » les nouveaux lecteurs qui se joindraient au public l’occasion du FCBD. Moralit, ce que nous avons est avant tout une « veille d’armes », qui rsume le procd des incursions et l’inexorabilit de la fin de l’univers… dans quatre jours (joli clin dil la sortie de Secret Wars #1 mercredi prochain). Je pense nanmoins qu’Hickman fait deux erreurs. D’abord s’il s’agit de s’adresser un nouveau public, choisir Valeria Richards et la Future Foundation comme porte-parole n’est pas la chose la plus efficace. Valeria est, certes, proprement, un avatar d’Hickman dans les comics. Il l’a faonn sa manire, lui fait dire des choses. Mais s’il faut parler au grand public, je pense qu’un Mister Fantastic, un Doctor Doom ou mme, allez, un Black Panther, aurait t plus emblmatique. Le lecteur occasionnel qui n’aurait pas suivi les crits d’Hickman a sans doute peu d’empathie avec Valeria, ne sait pas qui elle est et s’y intresse moins. L’autre problme est peut-tre d’avoir sous-reprsent le « camp d’en face ». Si bien que je pense qu’une partie des lecteurs occasionnels va simplement penser voir un nime choc entre Iron Man escort du S.H.I.E.L.D. et le reste de la ralit super-hroque. Certes on parle bien de mondes diffrents, mais je ne crois pas que le grand public soit incit reconnatre l’univers en face. Hickman veut mettre les « newbies » au niveau mais, malgr le fait que l’histoire est jolie, je doute que le but soit rellement atteint pour quelqu’un qui lirait pour la premire fois du Hickman ou dcouvrirait ces histoires d’incursions.

L’autre partie de ce comic-book du FCBD rimprime en partie le crossover entre les hros Marvel et le manga l’Attaque des Titans de Hajime Isayama. Je suis moins familier avec le manga d’origine mais les tenants et aboutissants sont simples. Des cratures gantes surgissent de partout (faon Kaijus dans Pacific Rim) pour manger de l’humain et cette fois elles s’attaquent la New York de Marvel, avec les Avengers et Spider-Man en premire ligne. Ce genre de crossover de licences est un exercice en soi et il a les mmes caractristiques qu’une rencontre Avengers/Transformers ou quelque chose de ce genre. L aussi, il y a une certaine logique glisser dans ce comic-book gratuit destination du grand public une ouverture vers les mangas. Par contre, ce qui me drange, c’est que Hajime Isayama fait l’impasse sur ses protagonistes humains. Ce qui fait que la confrontation tourne ainsi : d’un ct des Avengers (et donc par extension l’univers Marvel) qui parlent, de l’autre les Titans qui sont muets et rduits leur rle de monstres. Isayama aurait t bien inspir d’utiliser quelques personnages normaux de sa propre srie, pour qu’il y ait un vrai change entre les deux univers. L, on pourrait dessiner des Sentinelles la place des Titans sans que cela change grand-chose…

[Xavier Fournier]