Avant-Première VO : Review Fantastic Four #563[FRENCH] C’est presque un « mariage et un enterrement ». Chez les Fantastic, on se prépare à envoyer des faire-parts pour le prochain évènement de la famille première de l’univers Marvel. Johnny Storm continue de faire des siennes tandis que Victor Von Doom ricane sous son masque (euh, comment est-on supposé voir quand Doom sourit sous son masque ?). Un épisode de transition qui ménage cependant une certaine tension. Les maîtres approchent…

Fantastic Four #563 [Marvel] Scénario de Mark Millar
Dessin de Bryan Hitch
Sortie aux USA le mercredi 28 janvier 2009

Fantastic Four #563Mark Millar a choisi de présenter la page d’intro de l’épisode sous la forme d’un blog de Valeria Richards et bien que ce soit loin d’être un point essentiel du numéro je dois dire que la fillette m’a l’air un peu jeune pour ce genre de page web. Elle est apparu quand déjà dans les comics ? Elle devrait tout au plus avoir trois ans. Allez disons quatre. Je veux bien que ce soit la digne fille de son père et qu’on lui a promis un avenir de surdouée mais enfin aux dernières nouvelles elle était supposée cachée son talent. C’est curieux qu’on nous la présente en train d’animer un blog digne d’une ado (ce qui n’est franchement la meilleure manière de cacher à ses parents qu’elle est « avancée »). La page suivante, j’ai envie de dire que les choses rentrent dans l’ordre puisqu’il y en a un sur lequel on peut toujours compter pour être lui-même : Johnny Storm. Une bonne image d’ouverture bien aguichante qui provoquera sans doute des simili-crises cardiaques chez deux ou trois fanboys. Finalement il est manifeste que sur les Quatre Fantastiques, Johnny est celui que Millar écrit en s’approchant le plus de sa version Ultimate. Son irrespect est total et joue même sur plusieurs niveaux (en particulier quand on lui rappelle que la veille encore il était à des funérailles). J’en viens à me demander ce que donnerait une mini de Millar consacrée au seul Human Torch…

Johnny se remet vite des funérailles ? Il faut dire que chez les FF on n’est pas trop disposé à pleurer et qu’on est vite passé à l’organisation d’un prochain mariage (a propos : toujours prévoir une certaine place pour le cadeau de taille que pourrait faire un monarque étranger). Néanmoins là aussi un détail me chiffonne, à savoir que les FF utilisent toujours leurs robots-Doom en tant que machines domestiques. Et je ne sais pas vous mais moi si un type tuait ma femme, il ne me viendrait pas à l’idée de continuer d’utiliser le visage du tueur comme « template » pour les machines s’occupant des enfants de la famille. Je veux bien que Richards a souvent la tête ailleurs mais pour traumatiser sa progéniture, il a le chic !

Mariage à l’horizon, donc, et il est intéressant de voir que pour l’instant l’événement (ou tout au moins la *possibilité* de l’événement) n’a guère attiré l’intérêt des fans et des médias (par opposition au mariage de Storm et de Black Panther). C’est plutôt curieux mais bon ce regain de bonne humeur a l’air d’être le calme avant la tempête. Surtout quand il semblerait qu’on ne sait pas tout de la fiancée.

On ne sait pas tout, non plus, des « Masters of Doom » alors qu’ils se rapprochent de la dimension de la Terre. Le dernier univers en date qu’ils ont visité devrait faire parler tant un ou deux héros ont l’air vraiment très familier (là aussi certains fans risquent de sursauter au détour de la page)… Mais ce monde n’est plus très beau à voir. Millar semble s’inspirer un peu de la mystique précédant l’arrivée de Galactus dans les épisodes classiques des Fantastiques. Ce faisant, il place la barre bien haut et on espère qu’une fois pleinement dévoilés, ces « Maîtres » seront à la hauteur des espérances.

[Xavier Fournier]