[FRENCH] Matt Fraction joue sur les forces de Terry Dodson en apportant dans le récit Felicia Hardy, la fameuse Black Cat. Mais, jouant également sur ce qu’il a déjà mis en place dans la série, il intégre l’héritage de la série Black Panther (en particulier la période Jack Kirby) pour déboucher sur quelque chose qui progresse d’une belle manière…

Defenders #7 [Marvel Comics] Scénario de Matt Fraction
Dessins de Terry Dodson
Sorti aux USA le mercredi 6 mai 2012

Après avoir donné beaucoup d’importance aux secrets des Confederate of the Curious, après avoir ajouté une force contraire intégrant le Capitaine Nemo mais aussi les parents de Namor, Matt Fraction aborde ici un troisième collectif qui n’est pas de son cru mais qui a tout à fait sa place en ce qui concerne les choses oubliées du passé : le Clan des Antiquaires, jadis inventé par Jack Kirby dans les pages de ses Black Panther. Ces collectionneurs embauchent Black Cat pour obtenir pour eux un fabuleux talisman. Au même moment les Defenders arrivent en Afrique, sur la piste de John Aman. Et qui dit Afrique, dans la tradition de Marvel, évoque souvent le Wakanda et donc, là aussi, Black Panther.

Autant Matt Fraction ne m’a pas emballé sur le Avengers vs. X-Men de cette semaine, autant ses Invincible Iron Man et Mighty Thor ronronnent, autant ses Defenders continuent d’être frais. Même si ce n’est pas toujours apparent parce que le dessin est souvent d’une « école » très différente de celle du King, Fraction fait de cette série une véritable lettre d’amour à l’héritage de Kirby. C’était sensible dès les premiers épisodes avec les références à Prester John et aux machines dignes du maître, cette fois c’est encore plus manifeste avec les références antiques au Wakanda. La chose où je suis moins convaincu, peut-être, c’est la manière qu’à l’auteur de traiter le Silver Surfer comme un personnage « naïf à transformations », qui fait qu’on a parfois l’impression de plus lire l’extra-terrestre Warlock qui se ferait passer pour le Surfer en lieu et place du vrai Surfer. Terry Dodson est également très en forme. Et pas seulement parce qu’il peut dessiner une jolie fille pendant toute la scène d’ouverture mais aussi parce que, sur la fin, il montre à quel point John Aman ne plaisante pas. En un épisode Fraction ajoute Black Cat et Black Panther à la distribution de façon très naturelle. Cette fois encore, c’est toujours une très bonne série, qui de plus sait exploiter le passé de l’univers Marvel…

[Xavier Fournier]