Avant-Première VO: Review Crossed Plus One Hundred #2[FRENCH] Un siècle dans le futur de Crossed, l’humanité continue d’apprendre à vivre dans un monde nouveau. Alan Moore et Gabriel Andrade chroniquent ainsi les mésaventures d’une expédition dont le but est de cataloguer ce qu’ils trouvent. Mais delà des ruines, on croise surtout des questions… et des Infectés.

Crossed Plus One Hundred #2Crossed Plus One Hundred #2 [Avatar] Scénario d’Alan Moore
Dessin de Gabriel Andrade
Parution aux USA le mercredi 21 janvier 2015

Dans le premier épisode de cette minisérie, Alan Moore semblait avoir délimité son périmètre : un groupe de chercheurs-aventuriers dans un monde détruit, où même les Infectés, les « faces d’église » se font de plus en plus rares. Dans les premières pages de cette nouvelle livraison, le scénariste précise le trait. Nous ne sommes pas seulement face à un petit groupe qui s’exprimerait dans un argot étrange. Les protagonistes sont des gens qui doivent d’une certaine manière reconstruire la culture humaine à partir des bribes qui ont survécu. En un sens, Crossed Plus One Hundred est le reflet dans le miroir de choses comme la League of Extraordinary Gentlemen, Lost Girls ou Promethea, qui passaient par une réappropriation du passé, une remontée à la surface de personnages de fiction ou de pratiques culturelles désuètes. Là, c’est l’inverse, ce sont des personnages du futur, se voulant réalistes ou tout au moins « humains », que l’on a privé de culture et qui restent sceptiques quand ils lisent un passage du Seigneur des Anneaux, mélangeant malgré eux Tolkien avec G.R.R. Martin. Le Crossed d’Alan Moore, finalement, au lieu de se demander comment vivre dans un monde infecté, se demande surtout comment vivre sans culture et transmission du passé.

Aux dessins, Gabriel Andrade donne un travail clair et organisé, qui par ses textures me fait parfois penser un peu à du Phil Jimenez. Je ne sais pas si c’est conscient, mais le côté provo des autres projets Crossed est moins présent. Il y a du sang et des entrailles mais quand on y regarde bien, c’est moins « torrent d’hémoglobine » que certains épisodes de Kick-Ass. Et sur l’aspect sexuel, Crossed Plus One Hundred est également moins explicite. En fait on a l’impression que Moore et Andrade ont piraté Crossed, qu’ils auraient pratiquement pu greffer leur projet sur n’importe quel monde apocalyptique (faire « Walking Dead One Hundred » par exemple) pour établir une règle de jeu totalement différente. Si Crossed vous plait d’habitude, vous ne serez quand même pas trop dépaysé. Et si ce n’est pas le cas ou si vous ne connaissez rien à Crossed, ce n’est pas un obstacle. Le seul petit reproche que je ferai à cet épisode, c’est que l’on sent très vite (à mon avis) quel personnage secondaire va y passer.

[Xavier Fournier]