Avant-Première VO: Review Captain Marvel #1[FRENCH] Captain Marvel a accepté une nouvelle mission : être la première ligne de défense de la Terre et prendre les commandes de la nouvelle base orbitale Alpha Flight, qui prend la relève du défunt S.W.O.R.D. Mais quid de l’ancien Alpha Flight (équipe de super-héros canadiens) et que vaut ce démarrage, qui voit passer Carol Danvers entre les mains de nouvelles scénaristes ?

Avant-Première VO: Review Captain Marvel #1Captain Marvel #1 [Marvel Comics] Scénario de Michele Fazekas & Tara Butters
Dessins de Kris Anka
Parution aux USA le mercredi 20 janvier 2016

Depuis quelques semaines, d’autres comics liés aux Avengers et aux Ultimates nous avaient laissé deviner la nouvelle occupation de Carol Danvers, à savoir protéger la Terre des menaces venues de l’espace en prenant le commandement d’une station nommée Alpha Flight. La chose semblait un peu abrupte, d’abord parce que Captain Marvel sortait d’une série où elle avait été déjà très active dans l’espace et puis parce que ce satellite semblait ainsi écraser l’ancien Alpha Flight. Sur ces deux points, Michele Fazekas et Tara Butters clarifient dès le début ce qui a besoin de l’être. Carol est la femme qu’il faut pour ce job et au passage on réalise que les deux scénaristes ont immédiatement une définition nette, claire et précise de la personnalité de l’héroïne, qui n’est pas sans rappeler, du coup, un peu Power Girl (et c’est logique, Ms. Marvel et Power Girl ayant fait leurs débuts à la même période, toutes deux pensées par Gerry Conway). Cette Carol-là n’est pas du genre à emmener son chat en promenade dans l’espace. Elle est plus focalisée que ces derniers mois. Autre trouvaille : la station orbitale Alpha Flight lui permet d’avoir une supporting cast, de vrais personnages avec qui elle peut sympathiser ou au contraire s’engueuler. Et, surprise, cette série pourrait aussi bien être titrée Captain Marvel & Alpha Flight puisque les héros canadiens Puck, Aurora et Sasquatch sont à bord, pilotant des vaisseaux qui ne sont pas sans rappeler ceux du Nova Corps dans le film Guardians of the Galaxy. En dehors de l’incohérence qui consiste à avoir un Sasquatch sous la main et à s’en servir comme d’un simple pilote, l’ensemble fonctionne plutôt bien.

« It’s not that I’m a violent person… It’s just that some things really, really need punching. »

Aux dessins on retrouve Kris Anka, qui, avant Secret Wars, œuvrait surtout sur les Uncanny X-Men. Soyons honnête, son travail sur les mutants ne m’intéressait guère, le tout paraissant nappé d’une sauce manga qui faisait, par exemple, que bon nombre de rôles féminins avaient une seule expression. Mais là, sur Captain Marvel, avec des couleurs et un encrage moins appuyés, Anka trouve le bon équilibre. La tendance Manga est encore là mais l’artiste semble bien à l’aise. C’est tangible rien qu’à sa manière de dessiner la silhouette de l’héroïne, avec un côté musclé mais sans tourner le dos à une certaine sensualité. En dehors du fait que Captain Marvel a le droit de se comporter comme une super-héroïne de l’espace tandis que les autres jouent aux Sentinelles de l’Air malgré leurs superpouvoirs, c’est une série qui démarre sur de très bonnes bases.

[Xavier Fournier]