Avant-Première VO: Review Batman/Superman #10[FRENCH] Batman est mourant. Et inexplicablement il a quelque chose qui ressemble à un microscopique cadavre de super-héros dans son organisme. Pour en avoir le cœur net, Superman s’assure alors les services du héros le plus qualifié en la matière. Sauf que Ray Palmer n’est pas un super-héros dans l’univers des New 52, n’est-ce pas ?

Batman/Superman #10Batman/Superman #10 [DC Comics] Scénario de Jeff Lemire
Dessin de Karl Kerschl et Scott Hepburn
Parution aux USA le mercredi 7 mai 2014

Curieux effet à la lecture de ce Batman/Superman #10, écrit dans la droite lignée des World’s Finest que publiait DC Comics dans les années 70. Un épisode auto-contenu où Batman frôle la mort et où il faut le sauver de l’intérieur, en miniaturisant deux héros pour lui venir en aide. C’est un peu capillotracté… surtout quand on découvre qu’un vaisseau extraterrestre s’est posé dans l’organisme de Batman (cela n’arrive pas à tout le monde ma bonne dame !). Superman et Ato… Ray Palmer doivent donc trouver une solution, sauver le justicier de Gotham sans pour autant sacrifier les mini-aliens. Jeff Lemire avait déjà utilisé Ray Palmer dans ses épisodes de Frankenstein en le transformant simplement en savant du S.H.A.D.E. et en semblant tourner le dos à sa carrière super-héroïque. Là, il est un peu curieux de le réintroduire sans tambour ni trompette dans une version costumée (mais est-ce qu’il va garder ou pas le costume et adopter une identité qui va avec, le suspens demeure jusqu’à la fin de l’épisode). Il y a aussi le fait qu’il existait jusqu’à dernièrement une Atom dans les rangs de la Justice League et si c’est bien mentionné (encore qu’assez tardivement), la juxtaposition des deux choses laisse un effet assez bizarre.

Peut-être que Lemire se ménage Ray Palmer pour les rangs de sa Justice League United ou quelque chose de ce genre, mais à mon avis la réintroduction de ce personnage classique devrait être un vrai événement en soi et pas à la sauvette. Sur le long terme, réintroduire Palmer dès les premiers mois des New 52 l’aura banalisé. Normalement les fans devraient grimper au rideau à écoutant parler d’un retour possible d’Atom alors que la chose est passée relativement inaperçue cette semaine. Aux dessins, Karl Kerschl est méconnaissable. Sans être mauvais, ce n’est pas du tout le style auquel il nous avait habitués auparavant. L’avantage est qu’inversement ce style-là se mélange bien avec celui de Scott Hepburn. Sans être exceptionnel, le graphisme est donc efficace et nous évite des changements de ton intempestifs. Ceci dit, l’épisode annoncé à l’origine faisait état de Greg Pak, Jae Lee et d’un retour aux événements de First Contact. Il est donc fort probable que Lemire, Kerschl et Hepburn ont travaillé sous la pression et des délais impossibles pour produire ce fill-in. La montée en puissance de Palmer méritait quand même mieux.

[Xavier Fournier]