Avant-Première VO : Review Invincible Iron Man #14[FRENCH] Tony Stark fuit de plus en plus loin pour échapper à ses poursuivants. Mais le hasard va le mettre sur le chemin d’une vieille connaissance. Si « World’s Most Wanted » tire un peu en longueur (on en arrive déjà à la partie 7 et toujours pas de conclusion) et si les épisodes ont parfois été inégaux, en voici un tout à fait agréable à lire, qui permet de donner un peu de dimension à un personnage méconnu de l’univers Marvel, le plus souvent cantonné à des rôles de troisième couteau (et qu’on soit clair, je ne parle pas d’Iron Man mais bien du personnage rencontré ici).

Invincible Iron Man #14 [Marvel] Scénario de Matt Fraction
Dessins de Salvador Larroca
Sortie américaine le 17 juin 2009

Avant-Première VO : Invincible Iron Man #14Il y a quelques mois de cela, Matt Fraction avait tenté de nous vendre un épisode d’Invincible Iron Man où War Machine essayait d’arrêter Tony et de le faire « rentrer dans le rang ». Rôle au combien atypique pour Rhodes et qui ne collait pas du tout avec la personnalité du héros. Depuis, Matt Fraction zappe un peu à travers l’univers Marvel de manière à ce qu’Iron Man puisse confronter ses vues avec un allié ou un ennemi à chaque nouvel épisode. Et la qualité du résultat dépend en général du charisme du personnage « invité ». Ce mois-ci, je ne dirais pas que l’invité est un nobody. On le voit régulièrement dans les titres Marvel mais le plus souvent c’est un personnage taciturne qui suit les ordres. On ne peut pas vraiment dire qu’on le connait ou qu’on cerne sa mentalité. Matt Fraction corrige cette lacune en produisant un épisode qui est d’une certaine manière le contraire exact de ce qu’il avait loupé sur son usage de War Machine. Là, le personnage a le courage de regarder en face un des personnages les plus influents du Marvel version Dark Reign et de lui rire au visage. Toute proportion gardée, je dirais que d’un seul coup Fraction le « booste » un peu comme America Eagle ou Jack Flag avaient pu gagner des galons dans Thunderbolts. Personne ne s’était jamais vraiment intéressé à qui se cachait dans le costume et Fraction lui fait ainsi gagner quelques points. A noter qu’à l’autre bout du monde – et ce n’est sans doute pas un hasard – une compatriote de cet « invité » se retrouve également impliquée dans l’histoire et que la toile de fond gagne donc au moins une protagoniste.

L’idée de Tony Stark qui perd graduellement de l’intelligence au fur et à mesure qu’il vide le cerveau qui lui tient lieu de disque dur est mise en valeur. Même si à la réflexion je me dis qu’il y aurait sans doute quelque chose à faire qui irait un peu dans le sens du « A Scanner Darkly » de Philip K. Dick. Au bout du compte est-ce que le Tony « downgradé » sera le même personnage que le Tony version Extremis. On peut même déjà se demander si ce dernier n’a pas mis en marche des choses… dont ne se souvient plus la version actuelle. Il y aurait quelque chose à creuser dans cette direction. En tout cas, Fraction entretient suspens et tension et la livraison de ce mois n’a donc aucun mal à convaincre…

[Xavier Fournier]