[FRENCH] Si le mariage n’a pas eu lieu, que s’est-il passé en lieu et place ? Joe Quesada entame One Moment In Time, la séquelle (ou préquelle, en un sens) de One More Day. Autrement dit la révélation des coulisses du deal faustien passé par Spider-Man, Mary-Jane et Mephisto. Enfin, en principe…

Amazing Spider-Man #638 [Marvel]
Scénario de: Joe Quesada (+ Jim Shooter & David Michelinie)
Dessins de: Paolo Rivera, Joe Quesada (+ Paul Ryan)
Sorti aux USA le mercredi 21 juillet 2010

Ironie du sort: à peu près au même moment DC et Marvel se lancent dans la « correction » de deux storylines qui avaient laissé à désirer. D’un côté, dans Batman, Grant Morrison muscle la jonction entre « Batman R.I.P. » et Final Crisis pour nous donner un découpage des événements jusque là inconnu ou tout au moins mal défini. De l’autre Joe Quesada revient sur un événement largement décrié en son temps… Même le scénariste officiel, JMS, avait refusé de voir son nom associé aux derniers épisodes de One More Day, c’est dire. Mais, c’est dans la nature des univers partagés de ne pas laisser la place au vide. Le deal avec Mephisto. ayant été expédié en deux coups de cuillère à l’époque, il était évident qu’on y reviendrait un jour…

Primo, les deux premières pages nous révèlent ce que Mary-Jane avait glissé à l’oreille du diable (ne vous attendez pas à quelque chose de cosmique cependant… c’est à de se demander pourquoi cette phrase n’avait pas été révélée avant tant elle implique peu de chose (mis à part dédouaner le héros et relancer la décision « satanique » sur la femme). On peut presque entendre les rouages du marketing de Marvel en train de dire « Ã©xonérons Spider-Man de tout choix dans cette affaire et reportons la faute sur son épouse). Après ? Après l’éditeur-scénariste fait le choix de glisser ses pages entre des réimpressions de l’annuel initial où Spider-Man épousait MJ. Sauf que bien sûr toutes les pages menant au mariage sont remplacées par des circonstances qui l’en éloignent. Ce serait mentir de dire que c’est une merde infâme, d’autant plus que nous n’avons là que le premier chapitre d’un arc (et donc seulement une vue partielle) mais je reste peu convaincu d’une part par une technique qui consiste à nous refiler autant de pages de reprint… Et par ailleurs il me semble que Quesada évacue un peu vite une des questions principales qui reste… Bon sang qu’est-ce que Mephisto. avait à gagner en annulant ce mariage ? Le principe du diable c’est quand même d’attendre quelque chose en retour (au moins une petite âme…) et rien là dedans ne justifie le rôle joué. Donc, du coup, on nous montre ce qu’on avait compris. Peter et MJ ne sont pas mariés. OK. Mais je m’attendais quand même à un peu plus de valeur ajoutée et de « coulisses » du deal… Ce début est donc plutôt poussif…

[Xavier Fournier]