[FRENCH] Après plusieurs épisodes/mois lors desquels les Thunderbolts ont été particulièrement mis à mal, voici que l’heure de la revanche a sonné. Sauf que les Thunderbolts en question ne sont pas au courant. C’est l’un d’entre eux qui initie la riposte tandis que les autres sont encore prisonniers des événements, manipulés, blessés, écrasés. On assiste au retour d’un certain masque tandis qu’un autre membre envisage un changement de nom…

Thunderbolts #120 [Marvel]

Scénario de Warren Ellis
Dessin de Mike Deodato

Sortie américaine le 14 mai 2008

Depuis le début cet arc est à la fois spectaculaire (la base des Thunderbolts est mise à feu et à sang) et statique (une bonne partie des choses ne se passe que dans la tête des membres de l’équipe). Certes, il y avait de bons moments (comme la vision d’un Venom ou d’un Swordsman déchaïnés) mais il manquait un événement marquant pour faire basculer les choses vers le niveau supérieur. Dans cet avant-dernier numéro scénarisé par Warren Ellis, l’auteur s’en donne à coeur en joie en faisant revenir aux affaires un certain aspect de Norman OsbornEt si les choses étaient un peu courrues d’avance sur ce terrain-là (et même carrément claironné depuis les premières couvertures de l’ère Ellis), on peut féliciter le scénariste pour ne pas avoir abattu ses cartes comme s’il s’agissait seulement d’une formalité. Non, Ellis prend un réel plaisir à écrire Osborn sous cette forme. Le personnage en est encore à se féliciter de la mort d’une certaine blonde tout en se voyant au plus haut poste (référence indirecte à Earth-X ?). Taré, Osborn a plus de focus que ses ouailles. Il est plus efficace mais plus dangereux et plus imprévisible… Cette fois il se prend pour un dieu… Et visiblement un dieu vengeur qu’il vaut mieux ne pas énerver…

Mais Osborn n’est pas le seul à envisager un changement d’identité et dans les entrailles de la base, une petite phrase pourrait être lourde de conséquence pour un autre maillon de l’équipe. Enfin, s’il survit puisque les assaillants viennent justement de se rendre compte qu’ils ont jusqu’ici négligé ce personnage. Il reste « heureusement » pour eux une dernière carte à abattre. Quelqu’un de plus qui pourra faire le sale boulot pour eux…

Le prochain numéro (et dernier écrit par Ellis) devrait donc être assez intense, c’est le moins qu’on puisse dire. En fait on peut même se demander ce qui restera debout quand l’auteur tirera sa révérence. Entre une partie du groupe qui a les entrailles à l’air ou qui se vident de leur sang, une autre complétement sous le joug des ennemis et la base en ruine, on peut (presque) se demander si cette incarnation des Thunderbolts survivra au changement de scénariste. Bref, autant de raisons pour suivre avec attention cette fin de règne…

[Xavier Fournier]