Ça y est. C’est le dernier épisode de Titans. Une saison qui semble un peu courte avec ses 11 épisodes et qui termine sur un énorme cliffhanger. Un sentiment d’inachevé pour une série de plus en plus prometteuse.

NO ORDINARY FAMILY

Alors qu’on aurait pu s’attendre à un combat entre les Titans et Trigon, c’est un épisode centré sur Dick Grayson qui termine cette première saison. Dick tente de sauver Raven et Garth, prisonniers dans la maison de la mère de Rachel. Mais ce faisant, il joue le jeu de Trigon et se retrouve piégé dans un monde idyllique… en théorie. Il a une vie parfaite : marié à Dawn, père d’un petit garçon Johnny et attendant un nouvel enfant. Mais tout ça est de courte durée quand Jason Todd vient lui annoncer que Batman a perdu la tête et qui exécute les pires criminels de Gotham City. Dick se laissera-t-il submerger par son côté sombre ou arrivera-t-il à sauver son mentor ?

THE VERY DARK KNIGHT

À part via des flashbacks sur les premières années de Robin, nous n’avions pas encore eu trop l’occasion de voir Gotham City version « Titans ». Cependant, l’interprétation de cet épisode est quelque peu biaisé puisque nous visitons la cité à travers le prisme du rêve de Dick. Dans cette réalité, Gotham est submergée par le crime. Il n’y a plus un quartier habitable, ça se bat et ça b**se dans tous les coins. Batman utilise des méthodes radicales pour lutter contre le crime, suite à la disparition de ses proches. Le seul aspect « clean » de cette interprétation de Dick, c’est le manoir Wayne, berceau des souvenirs de sa jeunesse. Les créateurs de la série jouent sur le fait que le monde de Batman est connu du grand public. Ainsi pas besoin de s’embêter avec des acteurs ressemblant aux vilains de l’homme chauve-souris, il suffit de montrer quelques objets iconiques comme une pièce barrée dans une main, des tatouages en forme de point d’interrogation sur un bras ou un homme avec des cheveux vert et un costume violet pour comprendre qui on voit à l’écran. Même Batman n’est montré que de dos ou de face dans le noir, pour éviter d’avoir à caster un homme ressemblant au chevalier noir.

TO BE CONTINUED…

On peut se poser des questions sur la fin de cette première saison. En effet si on pensait que l’équipe serait construite et prête à lutter contre le démon Trigon dans ce dernier épisode, il n’en est rien. À la place nous avons donc le droit à une fantaisie de Dick qui prend, malgré tout, tout son sens dans les dernières minutes. Le jeune homme, qui a brûlé son costume de Robin il y a quelques épisodes, ne revêt pas encore celui de Nightwing, identité masquée qu’il a adopté depuis plusieurs années dans les comics. En utilisant ce stratagème, les producteurs se gardent de devoir utiliser les effets spéciaux pour créer une forme démoniaque à Trigon. On reste du coup sur notre faim et c’était un pari risqué de la part de DC Universe de terminer sur une tel cliffhanger. On a l’impression qu’il manque un épisode final. Et ce n’est pas qu’une impression puisqu’au départ, la série comportait douze épisodes. Certaines bande-annonces promotionnelles montraient même Rachel dans son costume de Raven (avec le fameux joyau au milieu du front). Étrange que les producteurs aient préféré se garder cet ultime épisode comme premier épisode de la saison deux. Seconde saison qui est d’ailleurs « teasée » dans une scène poste-générique qui dévoile deux personnages importants de la mythologie DC et du monde des Titans, tel que Geoff Johns l’a dépeint dans les comics des années 2000.

[Pierre Bisson]