Oldies But Goodies: Marvel Mystery Comics #22 (1941)

19 février 2011 Non Par Comic Box

[FRENCH] Si, dans les annes 40, les principales vedettes de la Marvel (telles que Captain America, Sub-Mariner ou Human Torch) taient occupes combattre les nazis et les japonais, la Vision du Golden Age prfrait repousser les puissances occultes. Clairement part dans ce que les deux auteurs produisaient l’poque, Vision tait sans doute d’une soupape pour ses crateurs, Joe Simon et Jack Kirby, qui pouvaient ainsi s’chapper de la gopolitique ambiante pour explorer des aventures gorges de monstres et de sorciers en tous genres… La Vision allait l o les autres hros Marvel n’allaient pas… Ou, tout au moins, l o ses collgues n’allaient pas encore. Une curieuse succession de hasards va en effet le placer dans un contexte trs familier…

L’histoire qui nous intresse aujourd’hui commence en haute mer, non loin du continent glac de l’Antarctique. Une grande traine de fume noire s’tire au dessus des eaux et ne tarde pas recouvrir un navire d’exploration, l’Olympus. Mais le bateau ne ressort jamais de l’paisse masse de brouillard sombre. Bientt la presse amricaine se fait l’cho de cette traneg disparition. Pire : comme l’Olympus n’a pas laiss de trace, les recherches sont bientt abandonnes. Enfin… abandonnes par les autorits mais pas par tout le monde puisque Vision, l’aventurier mystique venu d’une dimension fate de fume et apparu l’anne prcdente dans Marvel Mystery Comics #13 (novembre 1940). Normalement Vision, alias Aarkus, ne peut se matrialiser que l o il y a de la fume (encore que dans les pisodes rcents cette limitation semble avoir disparu, Vision se tlportant l o il le veut, en gnrant sa propre fume verte autour de lui). Mais les vapeurs qui flottent au dessus du sol glac de l’Antarctique sont suffisantes pour que Vision puisse apparatre l o il le voulait. Quant savoir pourquoi le personnage s’occupe de quelque chose d’aussi « banal » que la disparition d’un bateau, il rvle vite que ses sens aiguiss « dtectent le Mal et la terreur qui se cachent dans ce pays glacial« . Mais ses rflexions voix haute sont vite interrompues par l’apparition soudaine d’un personnage carlate, qui se matrialise non sans rappeller les mthodes habituelles de Vision. Lui aussi surgit d’un pais panache de fume : « Tu as raison, Vision ! Je suis cette prsence malfique !« . D’habitude Vision est plutt celui qui surprend de simples mortels ou praticiens occultes aux pouvoirs limits. Mais le nouvel arrivant est d’un autre calibre : « Oui, je te connais Vision. Je connais tous les mystres du temps et de l’espace. Je suis Khor le Sorcier Noir !« .

En fait de « noir« , Khor est surtout rouge et l’implantation de ses cheveux (longs mais avec un front trs dgarni) nous fait penser un autre personnage. Khor a en effet une grande ressemblance avec Mephisto, une version du Diable dans l’univers Marvel contemporain.

Khor serait-il pour autant le Mephisto du Golden Age ? Pas vraiment, l’air de famille est sans doute fortuit et nous verrons un peu plus loin que le Sorcier Noir a des affiliations beaucoup plus marquantes. Mme si ce n’est pas Mephisto, Khor est cependant une menace prendre au srieux, capable de tenir tte Vision.

Qui plus est, Khor ne manque pas d’expliquer que, oui, il sait o sont les survivants de l’Olympus mais que la qute du hros est sans issue : il ne les retrouvera jamais vivants ! Devant la vantardise de Khor, Vision perd son sang-froid (ce qui n’est pas si courant, la plupart du temps Aarkus affiche plutt le caractre d’un mystique distant) et se rue vers ce nouvel adversaire. Mais Khor le terrasse alors d’un clair. Vision tombe, inconscient…

 

Quand il revient lui, Aarkus n’est plus du tout dans un paysage de glace. Au contraire il se trouve dans une ambiance chaude et tropicale, au beau milieu d’une jungle. Et mme si cet aspect n’est pas vritablement mis en avant, on voit distinctement un petit ptrodactyle dans un coin de la case. Vision se trouve dans un secteur luxuriant, quelque part dans l’Antarctique, o les reptiles du Jurassique existent encore ! Autant dire qu’avec le recul le lecteur contemporain ne peut qu’associer cet endroit avec la Savage Land chre au Ka-Zar moderne, jungle elle aussi situe dans l’Antarctique et peuple de reptiles gants. Il existe un pisode antrieur (Marvel Mystery Comics #18, en avril 1941) publi par le mme diteur dans lequel le Ka-Zar du Golden Age s’aventure dans une terre des dinosaures mais l’emplacement exact n’est pas clairement dfini (et il s’agit probablement de l’Afrique, pas de l’Antarctique). Pour l’aventure du Ka-Zar on ne peut tre sur de rien mais de ce fait Marvel Mystery Comics #22 ressemble bien la premire apparition officieuse de la Savage Land dans un comic-book de Marvel. Cette aventure de la Vision originelle tout comme l’pisode des X-Men dans lequel le Ka-Zar moderne et la Savage Land « officielle » font leur apparition sont tous les deux dessins par Jack Kirby. Il serait sans doute tentant d’en dduire qu’ deux dcennies de distance l’artiste a eu une influence et permis de reproduire peu de choses prs le mme concept. Ce ne sont certes pas les exemples d’une « Kirbysphre » cohrente qui manquent dans ces Oldies But Goodies. Mais dans le cas prsent le procd est tout autre et il faut sans doute se reporter une nouvelle fois des influences communes. Plus qu’une volont de Stan Lee et Jack Kirby de reproduire, en 1965, le dcor d’une aventure du Vision de 1941 il est bien plus probable que dans les deux cas il faut y voir la trace du « The Land That Time Forgot » d’Edgar Rice Burroughs. En ce qui concerne l’pisode de Vision, la filiation est d’autant plus flagrante que dans les deux cas il est question de disparitions maritimes entranant l’arrive de marins dans un secteur de l’Antarctique peupl de dinosaures. On ne peut pas non plus rsumer le fait que Vision se promne dans la Savage Land ds 1941 la seule prsence de Kirby parce que, on le verra d’ici quelques lignes, il n’est pas le seul avoir apport sa contribution au flot de concidences qui font de cette histoire du Golden Age une vritable mine en termes de liens avec la continuit moderne.

Ranim, Vision est vite nouveau confront Khor le Sorcier, qui lui souhaite la bienvenue dans ce qu’il appelle « The Land Where Time Stands Still » (« le Pays o le Temps est immobile »), ce qui, vue la ressemblance des termes, est l aussi une manire d’assumer une certaine ressemblance avec « The Land That Time Forgot« . Khor dcrit l’endroit en quelques mots : « Oui, Vision. Il n’y a pas de chose ressemblant au temps dans ce secteur de l’Antartique protg par les vapeurs. Rien ne vieillit ici. Toute chose vivante ici reste comme elle est tandis que le reste de la Terre disparait« . Au demeurant, on pourrait se dire que la description de Khor ne colle pas vraiment avec ce qu’on sait de la Savage Land o, s’il est vrai que les dinosaures ainsi que quelques hommes des cavernes existent encore, ce n’est pas parce qu’ils sont immortels mais bien parce qu’ils ont continu de se reproduire et de mourir, gnration aprs gnration, pendant des millions d’annes.

Si ce n’est qu’il existe prcisment une rgion de la Savage Land o les choses se passent comme cel. Et l, la situation ne doit rien Kirby. C’est le scnariste/dessinateur John Byrne qui, dans X-Men: The Hidden Years #7, tabli qu’il y a bien un secteur o une certain type de lave volcanique rend immortels les tres vivants. Encore une coincdence qui vient renforcer l’ide que Vision se retrouve dans un coin trs prcis de la « Terre Sauvage« . Aprs avoir annonc Vision qu’il le garderait lui aussi prisonnier, Khor prend enfin la peine de se prsenter dans les formes. Lui-mme est un sorcier la longvit exemplaire puisqu’il a t banni de France en l’an 1245 pour avoir os y pratiquer la magie noire. Et Khor dit avoir vcu dans la Savage Land depuis… Khor explique alors son plan Vision. Se sentant relativement seul, il a appris comment attirer des victimes vers lui, en utilisant le « brouillard noir ». Le hros ralise alors que son adversaire compte bien amener lui bien d’autres captifs. Ce que confirme Khor. Puisqu’il a t oblig de s’exiler ici, il se vengera en attirant un maximum de gens de l’extrieur. Il repeuplera l’endroit avec des humains « modernes » et deviendra leur roi. Quand, enfin, Vision demande ce qu’il est advenu de l’quipage de l’Olympus, Khor lui montre alors que les hommes ont t rduit en esclavage et sont obligs de travailler comme des forats (comme fait exprs, les pisodes de X-Men Hidden Years par Byrne tablissent eux aussi que lesclavage tait courant dans la zone immortelle de la Savage Land). La scne ne fait pas vraiment sauter de joie le hros, qui avance vers Khor avec lintention den dcoudre. Mais le sorcier le fige une nouvelle fois avec un de ses clairs. Paralys comme une statue, Vision est la merci de son ennemi.

Khor annonce alors quil maintenant donner une vritable dmonstration de sa puissance magique. Invoquant le pouvoir des diables, des sorcires et des gobelins, le mage franais arrive rduire la taille de Vision, toujours immobile, qui se retrouve pig la taille dune figurine. Khor le pose dailleurs sur une tagre comme un trophe tmoignant de sa victoire. Puis il sen va en ricanant. Mais dans un coin de la pice un chaudron chauffe au milieu des flammes. Soit Khor est en train de prparer un sortilge dont il a le secret, soit il est lheure de la soupe… Le contenu arrive bientt bullition et de la vapeur sen chappe. Or, toute forme de fume, de brouillard ou de vapeur est connecte Vision. A limage du contact de leau, qui rend plus fort des personnages amphibies comme Sub-Mariner ou Aquaman, la prsence de vapeur renforce les pouvoirs de Vision. Ragaillardi, il retrouve sa libert de mouvement et commence reprendre sa taille normale. A lextrieur, Khor est occup fouetter ses esclaves et bien videmment Vision ne manque pas de sinterposer : il saute sur le sorcier et commence lui donner coup de poing sur coup de poing.

Dhabitude Vision fait plutt talage de pouvoirs surnaturels pour piger le menu fretin et il est intressant de noter quen face dun adversaire qui a dj eu le dessus deux fois, le hros sen remet seulement ses poings, comme un simple bagarreur de rue. Tout comme il est notable que Khor avait russit par deux fois figer Vision dun simple geste de la main, lanant des clairs paralysants. Cette fois il nen est rien. Peut-tre que Khor est simplement pris par surprise. Ou que le fait que Vision lattaque sur le simple plan physique lempche duser de sa magie. Enfin cest peut-tre tout simplement la fume du chaudron qui a recharg Vision au-del de ce que Khor peut affronter Bientt, le hros donne un ultime coup son adversaire, coup dont la force est suffisante pour repousser Khor au loin, dans la bouche dun proche volcan. Khor disparat en hurlant dans la lave. Vision se retourne alors vers lquipage de lOlympus en leur annonant quils peuvent enfin quitter cette terre maudite bord de leur bateau, qui est demeur intact. Utilisant la fume dun volcan voisin (celui dans lequel Khor a disparu ?), Vision se dmatrialise alors vers une autre destination, annonant quil reste encore beaucoup dautres personnes attaques par le Mal, quil lui faut aider

En aurait-on pour autant termin avec Khor ? Une chose est sure, on ne la pas revu de tout le Golden Age ni mme lre moderne (en dehors dun numro de 1999 rimprimant cette histoire). Il est cependant certain que ce nest pas le seul personnage avoir plong vers une mort apparente au sein dun volcan de la Savage Land et dautres sen sont remis. Alors pourquoi pas lui ? Dautant que nous nen avons pas termin avec les ramifications de son existence. Car des europens qui auraient voyag jusqu’en Antarctique au treizime sicle, qui pratiqueraient la magie noire et se caractriseraient par une couleur carlate, on peut se dire que a ne se trouve pas vraiment sous le sabot d’un cheval. Sauf… sauf que l’univers Marvel moderne donne aussi un cho cet lment de l’histoire. Dans Ka-Zar the Savage #11 (Fvrier 1982, crit par Bruce Jones), le monarque actuel de la Terre Sauvage fait la connaissance du terrible Belasco, un sorcier italien n au treizime sicle et adversaire du pote Dante Alighieri, qui est venu cette poque s’installer dans la Savage Land pour essayer d’y crer une nouvelle race de dmons. Ranim lre moderne, Belasco a tent de reprendre son plan (qui impliquait de sacrifier Shanna, lpouse de Ka-Zar) utilisant un mlange de sorcellerie et science vole aux Atlantes (qui ont laiss des robots et des installations en Savage Land avant leur disparition). Depuis, Belasco est devenu un adversaire part entire des X-Men, tortionnaire de la soeur de Colossus). Mais surtout Belasco apparat la plupart du temps habill de rouge. Autant dire que l’histoire de Belasco ressemble normment celle de Khor. Tous deux sont ns la mme poque, pratique les mmes arts occultes, sont venus vivre en Savage Land. Au point qu’il n’est pas trs difficile de voir qu’on pourrait aisment lier leurs deux parcours.

Certaines sources de Marvel placent le voyage de Belasco vers la Terre Sauvage en 1380 et, partant du principe que Khor dit avoir t banni de France en 1245, on pourrait croire quil sagit de deux voyages diffrents dont les dates ne concordent pas (auquel cas Belasco aurait suivi la piste de Khor en se rendant dans lAntarctique ?). Mais dune part Khor dit quil a quitt la France en 1245, pas quil est arriv en Savage Land cette anne-l. Et surtout la date de 1380 donne pour Belasco ne peut qutre fausse. Dante Alighieri est mort en 1321 et ne pouvait dcemment pas poursuivre Belasco en 1380. Qui plus est, les pisodes de la srie Ka-Zar the Savage expliquent que Dante aurait poursuivit Belasco en Terre Sauvage puis serait revenu en Europe pour crire son chef-duvre, la Divine Comdie, qui serait en fait (dans le contexte de Marvel) un compte-rendu cod de ses aventures dans lAntarctique. Or, Alighieri na commenc crire sa Comdie quen 1306. A partir de l lanne 1380 parait doublement suspecte et invalide. Le voyage de Belasco na pu se drouler quavant 1306. Il ne parait pas incroyable de penser que pour monter son expdition Belasco aurait pu s’entourer de quelques « collgues » ncromanciens anims par les mmes motivations, y compris Khor qui se serait dabord rfugi en Italie aprs avoir t chass de France.

Dautant que le journal de Dante dans Ka-Zar The Savage spcifie que Belasco a russit fuir son emprisonnement en Italie aprs avoir t libr par des familiers ensorceleurs . Khor serait arriv dans l’Antarctique tout simplement dans le mme bateau que Belasco et, aprs l’chec de ce dernier ( la suite d’un combat contre Dante, le sorcier italien s’est retrouv fig pendant des sicles [1]), le franais aurait survcut, libre de se livrer des activits malfiques. Une variante de cette thorie pourrait tre que Khor, plus vieux, est bien venu en Savage Land avant Belasco mais quil tait en quelque sorte le mentor de Belasco, celui qui lui a appris la magie et que cest par lui que litalien a appris lexistence de lendroit. Bien sr c’est de l’extrapolation pure. Mais elle ne demande pas un effort surhumain d’imagination vu tous les autres points de concordance… Dautant que les ressemblances se poursuivent. Dans Ka-Zar The Savage #12, au terme de la premire saga de Belasco, le sorcier italien tombe, couvert de flammes, dans une crevasse, dans des circonstances qui, finalement, ne sont pas sans rappeler la scne ou Khor disparat dans un volcan.

On ne peut dcemment pas penser que le scnariste Bruce Jones ait voulu sinspirer de Khor pour sa saga. A lpoque les recherches sur le Golden Age taient fastidieuses et aucun auteur ne se donnerait tant de mal pour faire rfrence une vieille histoire des annes 40 sans aller jusquau bout et citer le personnage originel. Si Bruce Jones avait eu connaissance de Khor, il naurait pas eu besoin de crer Belasco.

Pour les mmes raisons, je ne pense pas que John Byrne, dans ses X-Men Hidden Years, au moment de crer sa rgion immortelle de la Savage Land, soit all puiser dans une histoire du Vision du Golden Age. Le cas chant il naurait pas manqu dofficialiser le lien. Sinon ce serait se donner beaucoup de mal pour pas grand-chose. Nous sommes incontestablement en face dun empilement dhistoires produites par des scnaristes qui ne staient pourtant pas donn le mot mais qui en arrive quand mme, travers les dcennies former (quand bien mme par accident) une somme totalement cohrente. Dautant quaux noms de Joe Simon, Jack Kirby, Stan Lee, Bruce Jones et John Byrne il convient dajouter encore un autre nom.

En effet, les numros #1 et 2 de Ka-Zar : Lord of the Hidden Jungle (autrement dit Ka-Zar volume 2, publis en 1974) tablissent quil existe dans la Savage Land une longue ligne de mages surnomms les Sorciers Rouges (aucun lien avec la Sorcire Rouge, leur nom en anglais est Red Wizard , en gard leur accoutrement, c’est--dire des robes et des manteaux carlates) qui remonte prs de 20000 avant JC.

 

Dans ce scnario sign Gary Friedrich, les Sorciers Rouges sont lis au culte de Garokk (autre adversaire de Ka-Zar et des X-Men) et procdent des sacrifices pour que leur dieu empche que le froid envahisse la contre . Les diffrents Sorciers Rouges travers les ges (le titre se transmet de fils en fils) viennent donc sajouter Khor et Belasco dans le genre ncromanciens habitant la Savage Land mais on serait tent de dire quaprs tout, dans un support o la quadrichromie fait la loi, les chances statistiques quun sorcier soit rouge ou noir sont relativement leves. Ds lors quil y a un sorcier et quil vit en Terre Sauvage, on ne peut sarrter lusage de la couleur rouge comme facteur dterminant pour tablir une filiation. Enfin normalement. Car les similitudes continuent. Dans Ka-Zar : Lord of the Hidden Jungle #1 et 2, le hros est confront Malgato, le sorcier rouge moderne (et donc descendant des autres). Ou en tout cas celui qui se prtend le sorcier rouge moderne car bien vite Friedrich souligne que le nom Malgato est espagnol. Comment quelquun dont la famille serait tablie en Savage Land depuis 22000 ans pourrait porter un nom espagnol ? Malgato ne souhaite rien dautre que sacrifier Ka-Zar et une autre femme quil a slectionner et fait amener de lAfrique : Shanna la Diablesse (Cest en fait cause de Malgato que Shanna vient pour la premire fois en Terre Sauvage et quelle y rencontre Ka-Zar pour la premire fois, les choses menant bien plus tard leur mariage). Tout comme le plus tardif Belasco, ce sorcier rouge veut donc sacrifier Shanna (chose dautant plus bizarre quelle vivait des milliers de kilomtres et ne risquait pas de gner ses plans). Niveau pouvoirs, par contre, lhomme fait plus penser Khor, se rvlant capable dmettre comme lui des flammes ou de la fume partir de ses doigt. Et tout, comme Belasco, Malgato va savrer utiliser quelque chose qui tient au moins en partie (sinon au total) de la science. La plupart des dinosaures qui lui obissent sont en fait des robots (on peut les lier aux machines atlantes, animatroniques, voques plus tard par Bruce Jones) et au moins une portion de ses pouvoirs ne viennent pas de la magie native de la Savage Land. Car Malgato a menti. Il nest pas un Sorcier Rouge pratiquant le culte de Garokk mais un imposteur servant ses propres buts, qui utilisait dun stratagme pour pouvoir sacrifier les deux hros. Aprs sa dfaite, quand Ka-Zar et Shanna tentent de le rattraper, ils ne trouvent sur le sol quune tunique rouge et un masque, lidentit de Malgato ayant visiblement t fausse. Mme son vrai visage reste inconnu et on nen saura jamais plus sur le personnage. Sans doute europen, avec une connaissance mystique et scientifique et tentant de sacrifier Shanna ? Malgato semble lui aussi trs cohrent avec Belasco et, par extension, avec Khor. De l croire quil y a toute une confrrie de sorciers europens carlates qui a dbarqu en compagnie de Belasco Ou encore que Malgato est un alter ego utilis par Khor ou Belasco pour sattaquer une premire fois Shanna

Il y a sans doute l un crossover qui signore mais ce quil faut rellement retenir de cette histoire (ou de ces histoires, en loccurrence) cest quil faut se mfier de voir en tout ce quon pourrait qualifier de dessein intelligent (terme normalement utilis pour dcrire une thorie pseudo-scientifique qui sapproche des thses crationnistes). Il est tentant de voir en toute ressemblance appuye une intention dlibre de placer un clin dil, un pastiche ou un hommage. Et dans certains cas, il est vident que le lien existe. Par exemple quand il sagit dauteurs revenant explorer le mme thme plusieurs fois dans leur carrire et arrivant des rsultats voisins (nous lavons dj vu dans certains autres chapitres, la chose est en particulier apparente dans divers connections dlibres dans les uvres de Jack Kirby, Alan Moore ou Grant Morrison). Il y a aussi des situations, comme cest le cas ici, o les choses sassemblent de manire purement alatoire et o les points communs en viennent raconter une histoire globale qui dpasse la volont propre de lauteur. Une hyper-continuit accidentelle, en partie gnre par le fait que linconscient collectif a tendance parfois retomber sur les mmes clichs (le sorcier immortel, portant une tenue rouge) ou sinspirer des mmes classiques (lle de Caprona quEdgar Rice Burroughs a positionn dans lAntarctique et peupl de dinosaures ds 1918 dans The Land That Time Forgot, en prenant la peine dexpliquer que son nom provenait dun explorateur italien en 1721). Une fois que vous avez dcid de faire un hommage Edgar Rice Burroughs avec une histoire de dinosaures de lAntarctique, alors que vous tes un scnariste travaillant pour Marvel, vous vous placez demble dans la logique de la Savage Land, mme si celle-ci ne sera cre que quelques annes plus tard. Et une fois que vous placez laction dans cet endroit, les risques statistiques dy trouver un sorcier immortel avec une prdilection pour les sacrifices, le feu et la couleur rouge ne sont pas aussi astronomiques quon pourrait le croire. Sil faut bien un scnariste pour crire lhistoire, il y aussi des cas o, force dinfluences communes, lhistoire simpose son auteur, o mme plusieurs auteurs travers les dcennies !

[Xavier Fournier]

[1] Dans la maxi-srie Universe X, il est dit que le vrai Belasco n’a pas t « fig » mais a au contraire trouv la mort au treizime sicle lors de ce combat. Le Belasco dmoniaque vu par la suite serait en fait Nightcrawler (Diablo), le mutant tlporteur membre des X-Men, qui aurait t projet travers le temps et, transform, aurait perdu tout sens de son identit relle. Encore qu’Universe X se droule dans une ralit alternative et que toutes les explications qui s’y trouvent ne sont pas forcment prendre pour argent comptant. Mais mme dans cette option, ceci ne changerait rien au parcours du vrai Belasco du XIII sicle et aux rapprochements faire avec Khor.