French Collection #34[FRENCH] Retour sur Hour-Man, un des personnages du Golden Age de l’univers DC Comics dont la publication en France a peut être inspiré la création d’un personnage purement français. Le personnage de Hour-Man apparaît pour la première fois dans Adventure Comics #48 (avril 1940). Ces créateurs sont Ken Fitch & Bernard Bailey. Le personnage fait partie de la seconde vague de super-héros des deux maisons d’éditions qui formeront par la suite DC Comics.

Hour ManRex Tyler est un biochimiste qui a inventé une molécule qui accroit la force, la vitesse et l’endurance de celui qui l’avale. Nommée Miraclo et prise sous forme de pilule elle produit ses effets pendant une heure. Rex décide de garder cette invention pour lui afin que sont usage ne soit pas fait à mauvais escient. Il décide dans le même temps de l’utiliser pour combattre le crime et prend le nom de Tick-Tock Tyler The Hour-Man (transformé rapidement en Hour-Man et même vers la fin en Hourman).

Comme beaucoup d’autres personnages ne possédant pas leur propre titre, il intègre les rangs de la Justice Society of America dans All-Star Comics. Dans ses aventures solos, le personnage lutte contre des organisations criminelles tandis que celles au sein de la Justice Society of America sont plus orientées super-vilains. Les aventures du personnage s’arrêtent début 1943 comme pour beaucoup d’autres super-héros.

Hour Man 2

Lors du rachat des personnages de l’éditeur Quality Comics, les scénaristes de DC Comics réécriront une partie de la continuité super-héroïque et Hour-Man sera réputé être l’un des premiers personnages a accompagné Uncle Sam sur Earth X et à y trouver la mort. Il sera miraculeusement ressuscité, la mort du héros Red Bee (autre personnage de Quality Comics) se substituant à la sienne. En termes de continuité, il participera à la guerre au sein du All Star Squadron.

Couverture de L'homme d'une heureQuoi qu’il en soit, le personnage revient sur le devant de la scène l’orientation du personnage prend une tournure plus adulte lorsqu’il est révélé que la prise de Miraclo entraîne une dépendance de Rex Tyler. Cette dépendance est d’ailleurs combinée avec son besoin compulsif de lutter contre le crime. Il tentera par la suite d’abandonner son identité de super-héros.

Lors de Crisis on Infinite Earths, c’est son fils Rick Tyler qui reprendra le costume en prenant des pilules de Miraclo afin de sauver les occupants d’un hôpital dans lequel se trouvait également la jeune doctoresse Beth Chapel qui est aussi à cette occasion devenu le Doctor Midnight (cf. French Collection #30). Rick rejoindra le groupe Infinity Inc. qui est principalement constitué des enfants de la première génération des super-héros de DC Comics.

L'homme d'une heure 2e épisode DL 105Mais pendant ses aventures, Rick va comme son père développer une accoutumance au Miraclo. Ce n’est que grâce au troisième Hourman qu’il en sera guéri. En effet, un androïde du 853e siècle apparaît au XXe siècle également sous le nom de Hourman [Matthew Tyler]. Construit grâce à l’empreinte ADN de Rex Tyler, il se considère plus ou moins comme l’un des descendants des deux premiers Hourman.

Le destin des trois personnages se rejoint lors des différents affrontements avec le super-vilain Extant (incarnation maléfique finale du personnage de Hawk). Rex Tyler est tué ainsi que d’autres personnages de la première génération (comme le Doctor Mid-Night [Charles McNider]) dans un affrontement avec Extant pendant le cross-over Zero Hour.

Mais suite au décès, l’androïde Hourman [Matthew Tyler] donne deux nouveaux pouvoirs à Rick Tyler. Le premier de voir une heure dans le futur au moyen d’un sablier. Le deuxième de parler à son père qui se trouve dans Timepoint (une dimension est figé l’incarnation de Rex dans l’instant qui précéda sa mort).

Lors d’un autre affrontement avec Extant, Rick très grièvement blessé et échange sa place avec l’incarnation de Rex qui se trouve dans la dimension de Timepoint. Alors qu’une nouvelle fois Extant va tuer Rex, l’androïde Hourman [Matthew Tyler] prend sa place et lui sauve la vie. A la fin de la bataille, seuls restent Rex Tyler et son fils Rick qu’il a sauvé avec l’aide du Doctor Mid-Night [Pieter Cross].

Rex laissera Rick reprendre le manteau de Hourman et utiliser les nouvelles pilules de Miraclo qu’il a développé et qui ne provoque aucune accoutumance. Rick intégrera la Justice Society of America au sein de laquelle se trouve aussi sa femme Liberty Belle [Jesse Chambers] (qui est la fille de la première Liberty Belle [Libby Lawrence – Chambers] et de Johny Quick).

En France, le personnage de Hourman apparait dans un fascicule de la Collection Fantôme 1ère série (non numérotée) des Editions Mondiales en mars 1945. Le fascicule contient deux épisodes du personnage qui est rebaptisé « L’homme d’une heure ». Le personnage bénéficiera d’un deuxième fascicule de la collection avec également deux épisode.

FantaxLa carrière officielle du personnage prendra alors fin. Mais de nombreux connaisseurs du monde des super-héros français (dont Gérard Thomassian de la librairie Fantasmak) seront frappés par la ressemblance de costume entre Hourman et le héros Fantax créé par Marcel Navarro (sous le pseudonyme de J. K. Melwyn-Nash) et Pierre Mouchot (dit Chott) dans Paris Monde Illustré en juillet 1946. A noter que l’épisode originel vient d’être réédité dans Strange n° 9bis par Organic Comix et que Tanguy Mouchot (le petit-fils de Chott) a entrepris la réédition intégrale des travaux de son grand-père.

Connaissant l’intérêt que Chott portait aux bandes américaines (le Giff-Wiff a fournit en son temps de nombreux exemples de swip sur Fantax) il y a peu à douter quant à une partie de l’inspiration graphique de Fantax qui bénéficia dans notre pays d’une carrière bien plus longue faisant perdurer l’héritage de Hourman.

[Jean-Michel Feragatti]