French Collection #281[FRENCH] Cette semaine nous allons continuer la présence moderne d’un personnage dont nous avons étudié les origines « vintage » bien qu’elles aient été créées durant l’ère Marvel moderne. Comme nous l’avons vu dans French Collection #277, Stan Lee & Jack Kirby font évoluer Captain America [Steve Rogers] dans deux périodes temporelles en même temps. A la fois durant la seconde guerre mondiale dans Tales of Suspense (1959 Series) qui est le titre hôte du personnage mais également dans le présent comme personnage des Avengers dans le titre éponyme.

French Collection #281

C’est au sein de la première période qu’ils vont créer les origines de The Red Skull qui n’avaient jamais été racontées pendant le golden age de l’éditeur. Néanmoins, assez rapidement les deux auteurs vont abandonner la période passée pour projeter définitivement leur personnage dans le présent mais vont continuer à capitaliser sur son passé de lutte contre le nazisme. Malheureusement, son ennemi le plus emblématique a visiblement disparu à la fin de la seconde guerre mondiale, le privant ainsi d’un adversaire à sa taille. Mais même mort, The Red Skull dispose de l’aura nécessaire à affronter Captain America [Steve Rogers].

C’est ainsi que nous trouvons Captain America [Steve Rogers] s’abandonnant une nouvelle fois à la mélancolie de l’homme déraciné dans une époque qui n’est pas la sienne dans Tales of Suspense #72 (1959 Series). Une nouvelle fois, le souvenir de Bucky [Bucky Barnes] et son impuissance à le sauver viennent le hanter. Mais il se rappelle également son dernier combat contre sa Némésis The Red Skull vingt ans jour pour jour. Acculé dans son bunker secret par Captain America [Steve Rogers], il tentait de s’enfuir avec son plan secret lorsqu’il est victime de la grenade qu’il destinait à son ennemi.

French Collection #281Protégé par l’armure secrète qu’il portait sous son uniforme nazi, The Red Skull a juste le temps de souffler à Captain America [Steve Rogers] que le IIIe Reich triomphera dans vingt ans grâce à ses trois « Sleepers » (dormeurs en français). Alors que Captain America [Steve Rogers] essaye de lui soutirer plus d’information, l’aviation aérienne alliée bombarde le bunker secret de The Red Skull, forçant le porteur de bouclier de s’enfuir en emportant juste la boite métallique contenant le plan final de son adversaire.

Vingt ans, Captain America [Steve Rogers] comprend son humeur du jour. Son cerveau le ramenait inconsciemment à ce jour fatidique. Il ouvre une nouvelle fois la boite et contemple la liste de trois noms qui s’y trouve. Il sait qu’il s’agit de trois agents chargés de lâché sur le monde le dernier plan de son ennemi juré dont il ignore s’il est encore vivant. Pendant ce temps en Bavière, quelques villageois obéissent en renâclant aux ordres de leur Bürgermeister (maire) et font tomber la paroi d’une falaise dont surgit un robot géant anthropomorphe. Le premier Sleeper est réveillé.

French Collection #281Au même moment, Captain America [Steve Rogers] se fait parachuter au-dessus de la région afin de tirer au clair ces événements vieux de deux décennies. Il arrive bien entendu à proximité du monstre mécanique mais est dans l’incapacité de le stopper. Pendant ce temps, le deuxième agent s’apprête à réveiller le deuxième Sleeper. Il s’agit cette fois d’une agente qui embauche plusieurs ouvriers pour déterrer une sorte de pièce métallique. Malheureusement pour le groupe, une fois frappée elle explose les tuant tous et laissant surgir une sorte d’aile volante.

Captain America [Steve Rogers] arrive à grimper sur ce deuxième robot pour constater que les deux monstruosités mécaniques sont faites pour s’assembler. Pendant ce temps, le troisième et dernier agent accompli sa tâche et libère le dernier Sleeper. Il s’agit d’une sorte de tête métallique qui se positionne sur les deux autres parties de ce qui devient rapidement un immense robot volant chargé d’exterminer la race humaine en entier.

En effet, Captain America [Steve Rogers] a déduit des derniers instant de The Red Skull que ne pouvant diriger le monde il avait prévu de la détruire. Le Sleeper rassemblé va donc se diriger vers le pôle nord pour s’enfoncer au travers de l’écorce terrestre et atteindre le centre de la Terre ou son explosion réduira le monde en poussière.

French Collection #281Captain America [Steve Rogers] va donc se faire larguer au-dessus de la menace pour amorcer la bombe avant qu’elle n’atteigne sa destination et sauver la planète du plan de son ennemi disparu. Les trois épisodes qui constituent ce petit story arc ont été publiés aux Etats-Unis dans Tales of Suspense #72 à 74 (1959 Series) et préfigurent des événements sur lesquels nous reviendrons très rapidement.

En France, ces trois épisodes ont été regroupé avec quelques manques, notamment la splash page de Tales of Suspense #73 (1959 Series) et trois cases de l’épisode suivant, dans le Petit Format en N & B Eclipso n° 38 de l’éditeur nordiste Artima – Arédit sous le titre « Les automates sèment l’effroi ».

Il est à remarquer que sans doute pour des raisons de conformité aux recommandations de la commission de censure, bien qu’étant l’histoire titre du Petit Format et que le titre soit mis à l’honneur sur la couverture, cette dernière reprend une illustration qui n’a rien à voir avec le story arc.

[Jean-Michel Ferragatti]