French Collection #242[FRENCH] Cette semaine nous reprenons notre thématique de la duplication des scénarios du début du silver age tout en le combinant avec un thème de war comics. Le 30 avril 1945 dans le Führerbunker de Berlin, Adolf Hitler se suicide d’une balle dans la tête pendant que sa maîtresse (et femme légitime depuis la veille) Eva Braun mord une capsule d’acide prussique. Juste après ce double suicide et selon les instructions du Führer son chauffeur et son aide de camp incinèrent les deux corps.

French Collection #242Dans la continuité super-héroïque Marvel, Adolf Hitler & Eva Braun sont tués par une décharge de flamme de The Human Torch [Jim Hammond]. Dans la continuité super-héroïque Marvel, Adolf Hitler est tué par The Unknown Soldier qui le personnifie brièvement avant de faire croire à un suicide. Le fait que son corps ne puisse être formellement identifié a donné lieu à de très nombreuses rumeurs et théories sur une possible fuite. Il est à remarquer que l’introduction du Captain X (le véritable père de Dane Dorrance des Sea Devils) (cf. French Collection #92) est liée à un projet avortée de fuite du Führer à bord du Hammerhead Submarine.

Dans Fantastic Four #21 (1961 Series) de décembre 1963, tandis que Mister Fantastic [Reed Richards] s’inquiète de la perturbation des marées, le reste du célèbre quatuor s’inquiète de l’influence grandissante d’un populiste masqué qui se fait appeler The Hate Monger. Alors qu’ils sortent du Baxter Building, ils croisent par hasard un meeting du sombre personnage qui incite les américains à lyncher les étrangers. Immédiatement, les membres de l’équipe s’interposent mais sont la cible de l’arme du Hate Monger. Le Hate Ray exacerbe leurs rancœurs au point qu’ils se mettent à se détester, se battre puis se séparer.

French Collection #242Alors que Mister Fantastic [Reed Richards] rentre seul au Baxter Building il a la surprise de retrouver Nick Fury, son vieil ami rencontré pendant la seconde guerre mondiale. Devenu colonel de la C.I.A. (et pas encore borgne), ce dernier lui demande de l’aide afin de lutter contre la déstabilisation du gouvernement légitime de la Republic of San Gusto qui se trouve comme son nom l’indique en Amérique latine. Mister Fantastic [Reed Richards] accepte, mais Fury s’étonne qu’il parte seul et décide de rester car il soupçonne que l’équipe soit déjà sous l’influence du Hate Monger. Lorsque les autres membres accourent alerter par la départ du Pogo Plane il leur explique que Mister Fantastic [Reed Richards] ne veut surtout pas les participer aux événements de la Republic of San Gusto. Bien entendu, tous décident d’y aller en utilisant le ICBM Rocket pour le rejoindre.

The Hate Monger comprenant qu’ils vont tous à San Gusto les rejoint grâce à son Sub Surface Missile. Il capture d’abord Mister Fantastic [Reed Richards] et lui expose son plan. La lune lui permet de refléter son Hate Ray sur n’importe quel point de la Terre, ce qui explique la perturbation des marées. Grâce à ce plan, The Hate Monger espère dresser toute l’humanité contre ses voisins. Mais à ce moment-là, Fury surgit et le force à donner un antidote au gaz paralysant et au Hate Ray à Reed. Malgré la fuite de leur ennemi, Reed capture chacun de ses partenaires et leur administre le même antidote.

Une fois redevenu eux-mêmes ils attaquent la base du Hate Monger tous ensemble. Lorsque ce dernier essaye une nouvelle fois de les exposer à son Hate Ray, Invisible Girl [Susan Storm] détourne le tir qui atteint la garde rapprochée du futur dictateur. Dans un accès de haine, ces derniers l’abattent d’une rafale de mitraillette. Lorsque sa cagoule est enlevée, tous découvrent qu’il s’agit d’Adolf Hitler. Il sera révélé plus tard que le biochimiste suisse Arnim Zola avait réussi à prélevé le schéma mental du Führer lors son décès et était capable de la projeté à volonté dans des clones du dictateur.

French Collection #242

Quatre ans après cet épisode, The Challengers of the Unknown (cf. French Collection #88) sont mystérieusement attirés vers la base secrète du Scientist X dans l’épisode « Who is the traitor among us? » (Qui est le traître parmi nous ?) publié dans The Challengers of the Unknown #53 (1958 Series). Ce dernier qui était un extraterrestre qui apportait aux populations des planètes qu’il visitait des inventions leur permettant de progresser plus rapidement. Il est possible d’y voir un concept équivalent à la race des Watchers de Marvel (cf. French Collection #212) au début de leur histoire.

Il a notamment inventé un appareil lui permettant de voyager entre les dimensions. Il a laissé de nombreuses autres inventions mais suspecte quelqu’un de rôder autour de sa base. Il donne donc au Challengers of the Unknown, via un message enregistré, une énigme leur permettant de la trouver. Très rapidement, The Challengers of the Unknown sont confrontés au « rôdeur » qui a dérobé l’appareil de transport dimensionnel. Il se fait maintenant appeler Dimension-Man et convoite les autres inventions du Scientist X. Il décide de demander l’aide à un allié assez instable qui se fait appeler The Iron Dictator et réside dans une autre dimension qu’il a découvert.

French Collection #242

Ce dernier est persuadé qu’il est Adolf Hitler et que The Scientist X l’a emprisonné pendant un quart de siècle dans une autre dimension après l’avoir sauvé du Führerbunker de Berlin tandis qu’il laissait le cadavre d’un inconnu à sa place. Dans son journal, The Scientist X explique pour sa part qu’il a découvert The Iron Dictator alors que celui-ci se prenait pour Adolf Hitler et que c’est pour cette raison qu’il l’a enfermé dans sa dimension prison (explication qui a le mérite d’être cohérente avec les aventures ultérieures du Unknown Soldier). Quoi qu’il en soit, The Iron Dictator a bâti des nouveaux plans de conquête durant toutes ces années d’emprisonnement et rassemblé une petite armée de Néo-nazi pour l’aider.

Dimension-Man va se servir de son allié afin de distraire The Challengers of the Unknown pendant qu’il cherche la cachette du Scientist X. Il va également mettre au point un plan visant à laisser penser à l’équipe que l’un d’entre eux est un traître (dont le titre de l’épisode). Mais grâce à Prof Haley, l’équipe se rendra compte qu’il ne s’agit que d’une autre ruse de Dimension-Man pour semer la zizanie dans l’équipe. L’épisode se termine de manière assez brutale. Alors que The Challengers of the Unknown s’enfuient à bord de Gizmo (leur appareil volant) ils évitent un tir d’obus en le séparant en quatre morceaux et arrivent ensuite à trouver la base du Scientist X sans que Dimension-Man ne les espionne. Ils décident d’ailleurs de faire de la base du Scientist X leur nouveau quartier général. Bien qu’une caption indique « Don’t forget, D-Man and Iron Dictator are still looking for you! » (N’oubliez pas que D-Man et Iron Dictator continuent de vous rechercher) plus aucun épisode des Challengers of the Unknown ne fera référence à Dimension-Man, au Iron Dictator ou même aux inventions du Scientist X.

French Collection #242

Au-delà de la présence d’un « clone » d’Adolf Hitler la structure de l’épisode et la fin précipitée m’amène à penser que le scénario a en partie été inspiré de celui de Fantastic Four #21 (1961 Series). Il n’y a certes pas de Hate Ray mais la manière dont Dimension-Man essaye de monter les membres de l’équipe en est assez proche. Peut-être que le scénariste France Herron était en panne d’inspiration ou en retard et qu’il a réutilisé des éléments de l’épisode des Fantastic Four pour bâtir le sien. Il est tout de même à remarquer que France Herron avait déjà utilisé le thème de la résurgence des nazis dans un épisode antérieur des Challengers of the Unknown (cf. French Collection #191). Cependant, même la manière dont le Gizmo éclate en plusieurs morceaux fait indubitablement penser au Fantasticar.

Il est de notoriété publique que les Fantastic Four soient fortement inspirés des Challengers of the Unknown et il assez amusant de penser que par une ironie de l’histoire un épisode du célèbre quatuor ait pu inspirer l’un de leur prédécesseur. En France, par une des ironies de l’histoire le lecteur a pu penser l’inverse. En effet, l’épisode tardif des Challengers of the Unknown a été publié en juillet 1968 dans Brûlant 1ère série n° 6 chez l’éditeur nordiste Artima – Arédit tandis que celui des Fantastic Four dans Marvel 1ère série n° 1 en avril 1970 chez l’éditeur lyonnais Lug. Les traducteurs d’Artima – Arédit ont frappés une nouvelle fois puisque Dimension-Man a été rebaptisé « Ditri » tandis que The Iron Dictator a perdu son attribut métallique pour devenir tout simplement « Le Dictateur ».

[Jean-Michel Ferragatti]