Quand il n’est pas dans les rangs de la Justice League, Superman est plutôt un héros solitaire. Même avec les héros issus de sa famille immédiate (Supergirl…), il n’a pas la même proximité qu’un Batman avec ses alliés. Le récent escamotage de Superboy fait que Bendis a un peu enlevé l’arbre cachant la forêt pour finalement mieux intégrer Superman avec le reste de l’univers DC (et réciproquement). D’où un justicier qui vient mener l’enquête à son tour à Metropolis.

Action Comics #1005Action Comics #1005 [DC Comics]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Ryan Sook
Parution aux USA le mercredi 28 novembre 2018

Brian Michael Bendis continue de donner corps à la population de Metropolis en installant non seulement une pègre locale et en se demandant comment elle peut fonctionner en évitant l’attention de Superman. Vivre dans une ville où un héros possède une super-ouïe et diverses options liées à une super-vision, c’est un peu comme essayer de commettre un crime sous l’œil de Dieu. C’est presque biblique mais pourtant si on fait abstraction des sexes des personnages, de leurs apparences, on réalise assez vite que pour le coup Bendis joue une partition qui lui est familière. Il apporte au monde de Superman diverses choses qui lui manquaient, en lorgnant sur des éléments narratifs déjà déployés sur les New Avengers. On sait, bien sûr, que Bendis aime les « crime stories ». Mais Miss Gummy, la marraine de la pègre, a quelque chose du Hood de Marvel, dans sa volonté d’obtenir une source de (super) pouvoir et de gravir les échelons. Bendis continue de s’intéresser au street level de Metropolis, lui (ré)injectant divers héros secondaires. Après le Guardian, voici un justicier urbain qui apparaît, héros avec qui Bendis pourrait faire des merveilles. En tout cas les premières pages – entre le talisman et le guest-héros – sont un véritable segment-pilote pour des choses que le scénariste pourrait faire chez DC dans les temps à venir, y compris dans sa gamme « Wonder Comics ».

« Another good question… »

Entérinant toujours plus que le titre Superman est celui de la partie « cosmique » du héros tandis qu’Action Comics est celui de son côté urbain (peut-être même d’ailleurs qu’Action peut désormais se considérer comme un titre axé plus sur Metropolis que sur Superman en lui-même), Bendis et Ryan Sook, en grand forme aux dessins, jouent donc aussi sur Clark Kent dans son activité professionnelle et donnent un coup de spotlight à Melody Moore, la nouvelle responsable des services anti-incendie de la ville. C’est un nouvel épisode qui témoigne de la richesse de profils qu’on peut injecter dans la ville de Superman. Paradoxalement, à côté de cela, ce qui devrait être l’élément le plus important (l’identité de la mystérieuse Red Cloud) n’est pas tant une révélation si importante que cela. Disons que le rebondissement au premier plan n’est pas aussi intéressant que toute la texture qui anime l’épisode et, au-delà, l’arc entier. On a plutôt envie d’être vite débarrassés de Red Cloud pour pouvoir donner plus de place au reste…

[Xavier Fournier]