[FRENCH] C’est la confrontation entre les survivants de la prison contre ceux de Woodburry, avec les vies de Maggie et de Glenn au milieu. Mais ces derniers ont leur propre plan pour tenter de s’évader. Tandis que de nouveaux personnages s’installent à la prison. Des détonations. Du sang. Des morsures. La « Mid-Season » redistribue bien les cartes…

Après nous avoir donné la version TV de Michonne il y a quelques mois le show Walking Dead laisse apparaître à l’écran le fameux Tyreese, autre personnage marquant de la BD, dans une ambiance de « regroupement des clans » qui fait un peu penser à la saison 2 de Lost : Un autre groupe de survivants qui en a bien bavé, sans abri, dirigé par un colosse noir armé d’une pioche (en lieu et place du bâton de Mr. Eko). Les similitudes s’arrêtent là et le clan de Tyreese arrive à la prison « par la petite porte ». Encore que la scène interroge car après tout le mal que se sont donnés Rick et les autres pour sécuriser l’enceinte, on se demande comment ils ont pu laisser un tel trou béant dans leur sécurité, qui laisse passer aussi bien les intrus vivants que les zombies…

Petits meurtres entre vivants…

Alors que Rick est toujours sujet à des hallucinations et donc instable, les personnages qui l’entourent continuent de prendre du galon. Le pragmatisme de Glenn est évident dans sa manière de se fabriquer des armes et il clair que lui et Maggie ne sont pas de simples victimes. Maggie évoque d’ailleurs à voix haute le tournant qu’est Woodburry. Après des mois passés à affronter des zombies, ils avaient oublié que le dange rpouvait venir des vivants (ce qui n’est pas tout à fait vrai puisque Rick & Cie avaient croisé des pillards dès la saison 2). Mais il est vrai que là la menace est plus directe. Mais ce n’est pas un mal pour donner du relief aux personnages. Daryl, Michonne et toujours Carl sont des vétérans endurcis, cyniques à leur manière. On regrettera par contre que les ex-détenus aient si peu d’importance dans l’histoire et soient essentiellement des « red shirts » qui attendent que les scénaristes les sacrifient…

« Ok kid, wait a minute… »

La manière qu’à Carl de diriger la prison (Hershel n’est pas vraiment un leader) ou d’accueillir de nouveaux venus est d’ailleurs en partie comique (une sorte d’équilibre avec sa manière de se préparer au non-retour de son père). Les arrivants sont sauvés par un garçon portant un chapeau de cow-boy et une arme à feu équipée d’un silencieux. A côté de lui les autres ont l’air d’amateurs (il n’y a qu’à voir comment la course-poursuite s’engage dans une suite de couloirs avec des portes… que personne ne pense à refermer ou à bloquer. Ce qui pourtant est bien pratique quand on a une meute de zombies aux basques). L’étonnement de Tyreese et des autres est perceptible et ajoute sinon au réalisme de la série au moins à sa crédibilité…

Bloody End

Si Andrea est toujours entre deux eaux, elle commence quand même (c’est pas trop tôt) à tiquer sur certaines choses que lui affirme le Gouverneur. Il faut dire que croiser une figure connue va lui remettre quelques idées en place et lui donner quelques questions à méditer. Mais ce n’est pas Andrea le problème immédiat du « Governor » sur ce milieu de saison. Michonne est revenue en ville et… elle n’est pas contente, bien décidée à régler les comptes. Et à quel point ! Le face-à-face est violent, fébrile, dévastateur et va transformer un des personnages. Ce milieu de saison c’est l’appel aux armes, la promesse qu’on n’a encore rien vu et que l’année 2013 sera explosive en ce qui concerne la série. Avec un petit twist final qui place deux ou trois personnages dans une position problématique… Et donc forcément intéressante !

[Xavier Fournier]