Review: Marvel Renaissance[FRENCH] Comme vous l’avez peut-être lu dans le dernier numéro de Comic Box, c’est la saison des documentaires sur les comics. Marvel Renaissance, signé Philippe Guedj et Philippe Roure, diffusé ce soir à 23h15 sur Canal+, nous raconte la descente aux enfers de Marvel à la fin des années 90 et son retour comme leader de l’industrie au début du XXIe siècle, notamment grâce à ses adaptation cinématographiques. Qu’est-ce qui le distincte des autres docs ? Son approche plus critique, axé avant-tout sur le rapport financiers/créateurs, faisant intervenir des protagonistes qu’on a peu ou pas du tout l’habitude de voir dans ce genre de reportage.

MARVEL RENAISSANCE BANDE ANNONCE from Empreinte Digitale on Vimeo.

Ce documentaire se divise en deux points : la chute et le retour en grâce de Marvel. On ne revient pas une énième fois sur la création de la firme mondiale des comics avec Stan Lee, Jack Kirby, Steve Ditko… On a tous déjà vu ça au fil des ans, pour peu qu’on s’intéresse à la culture des comics. Le documentaire d’ARTE diffusé en début d’année le faisait très bien. Ici, on s’intéresse à une période de Marvel peu connue du grand public : la situation financière de Marvel des années 90 à nos jours. Durant ces 20 années, Marvel est passé par plusieurs stades. Cette évolution nous est conté principalement par Mark Waid, scénariste actuel de Daredevil mais qui a aussi eu l’avantage de connaître la maison concurrente DC Comics. Il n’a pas de mal à faire des comparaisons entre les deux stratégies. D’autres acteurs entrent en jeu selon les sujets évoqués : Jimmy Palmiotti, le compère de Joe Quesada qui ont tous les deux lancés la gamme Marvel Kinghts, Shirrel Rhoades ex-vice-président de Marvel, Mark Millar le créateur de Kick-Ass et Ultimates… Le plus surprenant est l’entretien avec l’ancien avocat de Marvel Harvey Miller. Il revient sur les enjeux financiers et la guerre des dollars que ce sont livrés Ronald Perelman (à ne pas confondre avec l’acteur Ron Perlman !) et Carl Icahn. Un combat qu’on ne trouvait pas dans les comics mais qui a assuré l’avenir de ces derniers. Lecteurs (assidus) de comics depuis 1996, j’ignorais tous de ces secrets financiers qui conditionnaient l’avenir des comics Marvel, et par extension du reste du marché.

Review: Marvel Renaissance

L’aspect « renaissance » revient sur l’adaptation des grandes licences Marvel au cinéma. Notamment avec Tom De Santo, scénariste d’X-Men 1 et 2, Avi Arad, le fondateur de Marvel Studios, et Louis Letterrier, le réalisateur français de L’Incroyable Hulk. Cet intérêt du cinéma a permis le renouveau des super-héros dans les comics, avec la ligne Ultimate par exemple, comme l’évoque Bill Jemas, créateur cette ligne éditoriale. Philippe Guedj et Philippe Roure reviennent aussi le rachat de Marvel par Disney et ses conséquences. Ils font intervenir des bloggers comme « El Mayimbe » célèbre pour ses scoops ciné/TV, des vendeurs de comic shops, un journaliste de Deadline Hollywood. Des personnes qui, comme l’ex-avocat Harvey Miller, n’ont pas l’habitude d’intervenir dans ce genre de reportage.

Bravo aux réalisateurs sur l’aspect visuel du documentaire. Photographie impeccable, transitions judicieuses et un story-board pour illustrer certaines « aventures » financières (dessiné par qui d’ailleurs, Messieurs les Philippe ?) : ces éléments font encore une fois la différences avec les autres « docs ». Petit reproche, mais qui n’est pas de leur faute, la conclusion tombe un peu à l’eau. L’avenir de Marvel restant ouvert, les « Philippe » ne peuvent pas extrapoler sans risquer de se voir contredit dans quelques années.

[Pierre Bisson]

Marvel Renaissance diffusé vendredi 7 mars à 23h15 sur Canal+.