Masqué, la visite guidée par Julien Hugonnard-Bert[FRENCH] Ce samedi 2 mars, Julien Hugonnard-Bert (encreur sur Star Wars: Agent of The Empire, Masqué, le Sang du Dragon…) intervenait à Rouen dans le cadre d’un cycle consacré aux super-héros. L’artiste se transformait alors en guide le temps faire découvrir les coulisses de Masqué aux visiteurs et d’expliquer ce qu’est le travail d’encreur.

Qu’on se le dise ! Le réseau des bibliothèques de Rouen vit depuis plusieurs semaines à l’heure des super-héros. Expositions et conférences s’y succèdent et ce samedi (*) c’était Julien Hugonnard-Bert (rouennais d’apdoption et encreur aussi bien pour le monde des comics que pour des albums européens) laissait tomber sa tablette graphique pour commenter l’exposition « Masqué » accueillie ces temps-ci à la Bibliothèque Saint-Sever. Les fans de la série écrite par Serge Lehman et dessinée par Stéphane Crety peuvent d’ailleurs y voir aussi bien des planches des albums passés que quelques pages du 4ème tome (encore inédit). Julien a été l’encreur des deux premiers chapitres et retrouve cet univers sur la quatrième.

[nggallery id=426]

Très pédagogique, Julien a commencé la visite (après une introduction de Samuel Mabire, initiateur de ce cycle) en expliquant la répartition des rôles. Ce que font respectivement le scénariste, le dessinateur, l’encreur, le coloriste, l’éditeur… Et surtout, de manière très intéressante, il s’attardait sur les liaisons entre les uns et les autres. Comment le dessinateur peut influer sur le travail de l’encreur. Comment ce dernier peur encore intervenir sur des ambiances. Comment un passage, même au moment de la mise en couleur, peut encore se transformer (ou pas) en scène enneigée… En clair, tout en expliquant ce qu’on voit sur la page, il parlait aussi de ce qu’on ne voit pas, des moments de magie qui peuvent naître dans les discussions entre les uns et les autres.

Occasion rare de voir un encreur s’exprimer en public sur les détails de son travail, le parcours lui permettait d’expliquer quel type de page le réjouit plus particulièrement, quand le choix des textures est riche, diversifié… Puisque Julien Hugonnard-Bert, surnommé le « French Inker », est actif des deux côtés de l’Atlantique, il évoquait aussi les différences entre les logiques éditoriales ou encore le format et le fonctionnement des pages selon qu’on se place dans l’optique des comics ou de la BD européenne. Au bout de plus d’une heure de parcours, l’artiste finissait la gorge un peu sèche mais répondait encore aux questions diverses du public, avant de prendre le temps de faire une petite dédicace. Une rencontre intéressante et décontractée… qui aura permis à quelques fans de Masqué d’apercevoir une partie des pages à venir.

[Xavier Fournier]

(*) En toute transparence : j’intervenais moi aussi dans ce cycle quelques heures plus tard pour une conférence sur les super-héroïnes mais on comprendra bien que je préfère ne pas parler ici de cet autre rendez-vous, de façon à ne pas être juge et partie. Ce n’est pas à moi d’évaluer cette autre rencontre…