SH105_entete[FRENCH ] Dans ce cinquième épisode, la menace est interne et externe. L’équipe du S.H.I.E.L.D. ne semble pas être aussi fonctionnelle que ça, tandis que de l’autre côté du globe, un nouvel ennemi fait son apparition. La jolie Skye est encore une fois au centre de l’intrigue, avec de nombreuses ramifications avec l’épisode pilote.

À Hong-Kong, un artiste de rue, Chan Ho Yin, se fait aborder par une femme vêtue d’une robe à fleur (Girl in the flower dress étant le titre de l’épisode). Ce dernier est en réalité un meta-humain capable de faire jaillir du feu de ses mains. La jeune femme lui propose de « devenir quelqu’un », une sorte de héros, enfin reconnu par tous : Scorch ! Mais son existence est également connu du S.H.I.E.L.D et quant ils s’aperçoivent de sa disparition, ils partent à sa recherche. Le problème : les informations permettant de le trouver ont été piratés par Rising Tide, autrement l’organisation pour laquelle travaillait Skye. Et quand cette dernière essaie de protéger un ancien amant, les choses se compliquent.

RETOUR AUX SOURCES

SH105_04

Cette aventure fait écho aux évènements du pilote. L’organisation Centipède revient sur le devant de la scène. On ne sait pas encore grand chose de ce groupe dissident, proche de l’Hydra. Ils cherchent à créer un super-soldat, comme Captain America, en utilisant la drogue Extremis (vue dans Iron Man 3), le sérum du super-soldat et les rayons gamma. Leurs différentes tentatives se sont soldées par des échecs, mais ils sont sur la bonne voie avec Scorch. Les auteurs reviennent également sur le passé de Skye et sur la puce qu’elle garde dans son soutien-gorge. Est-elle vraiment une traitresse ou une opportuniste à la recherche d’infos ? Si elle est sincère, les spectateurs connaîtront la réponse à la fin de l’épisode…

ERSATZ

SH105_01

Le problème avec l’univers Marvel, c’est sa multitude de héros et vilains…. et surtout les droits partagés entre les divers studios de cinéma/télévision. Par exemple, dans cet épisode, on rencontre un personnage asiatique capable de manipuler le feu (notamment le faire jaillir de ses mains). Ça ne vous rappelle pas quelqu’un ? Shiro Yashida, aka Sunfire ancien membre des X-Men et actuellement membre des Uncanny Avengers. Il aurait été sympa d’utiliser le personnage. Mais comme la Fox détient les droits de tous les X-Men, on a le droit à une pâle copie du héros : Scorch. Pourquoi les auteurs n’utilisent-ils des visages connus ? On se demande également pourquoi ne pas se décider à utiliser l’A.I.M. ou l’Hydra comme groupe opposé au S.H.I.E.L.D. Après tout, les deux existent déjà dans le MCU (Marvel Cinematic Universe). Et si c’était bien eux les ennemis qu’on commence à apercevoir, le S.H.I.E.L.D. ne le saurait-il pas déjà ? Les pièces du puzzle commencent à s’emboîter… mais trop lentement !

MAN OF ACTION

SH105_03

L’agent Coulson occupe une place plus importante cette semaine. Son leadership est remis en question. Il doute de lui-même et de ses décisions, revenant encore une fois sur son changement depuis sa « résurrection ». OK, Coulson a changé mais il n’a pas besoin de nous le répétait toutes les semaines ! Si au moins, il avait un rôle plus actif. Après tout, pourquoi est-ce seulement l’agent Ward qui doit utiliser ses poings ? Coulson doit avoir de l’expérience au combat… Par contre, son interprète Clark Gregg s’amuse à se singer lui-même en rejouant quasiment la même scène que dans Iron Man 1 (je vous laisse le plaisir de la trouver).

Contrairement aux deux dernière semaines, on n’a pas l’impression de voir un épisode d’Esprits Criminels (l’intro, puis la scène dans l’avion enfin la chasse au vilain de la semaine). Cette fois-ci, les choses s’intensifient un peu et font appel à la brève « culture » de la série. Whedon et Cie placent leurs pions. Et la scène finale nous donne envie d’en savoir plus.

[Pierre Bisson ]