Disparition de Dwayne McDuffie

[FRENCH] Le scénariste et responsable éditorial Dwayne McDuffie serait décédé ce jour, nous apprennent les sites américains Comic Book Resources et Newsarama. Dwayne McDuffie, plus connu pour avoir été un des pères fondateurs du label Milestone, était entré dans le monde des comics en débutant comme assistant éditeur chez Marvel puis en commençant à écrire un ensemble d’histoires courtes dans des anthologies (à commencer par une histoire de Wonder Man dans Solo Avengers ou Marvel Comics Presents), des épisodes « fill-ins » ou des one-shot, comme un numéro consacré à Monica Rambeau, la Captain Marvel noire. McDuffie était en effet très concerné par le manque de diversité ethnique dans les comics ou, à défaut, les clichés du « noir en colère », souvent montré comme un repris de justice dans les années 70/80. L’auteur se fera enfin un nom en lançant les concepts de Damage Control (série comique sur les services spécialisés qui gèrent les dégats des batailles de super-héros) et la seconde incarnation de Deathlok (Michael Collins) et collaborera également à des titres comme Clive Barker’s Hellraiser. On le verra également écrire pour le comic book dérivé de Back To The Future, chez Harvey.

Mais c’est en 1993 qu’il forme avec divers partenaires le label Milestone, qui se donne pour but de renverser la donne en termes de variété ethnique dans les comics. Il est ainsi le co-créateur de Blood Syndicate, Hardware, Icon mais surtout de Static. Malgré les résultats mitigés de Milestone (la gamme ne dure quand même plus de trois ans, s’illustrant à travers un crossover massif avec DC), McDuffie arrive cependant à réincarner le héros Static en lui trouvant un autre support : il donne ainsi naissance au dessin animé Static Shock. Le pied mis dans l’univers du dessin animé, McDuffie particie alors à l’écriture et à la production de plusieurs dizaines d’épisodes du cartoon Justice League Unlimited et enchaîne avec le scénarito du jeu vidéo Justice League Heroes. Il participe également au dessin animé « Ben 10″…

En 2006, il reprend une présence très active dans les comics en scénarisant Beyond! (une sorte de Secret Wars III qui ne disait pas son nom, dans lequel on retrouvait sa version de Deathlok). Cette réapparition lui vaut de se voir confier l’écriture des Fantastic Four après Civil War. Mister Fantastic et Invisible Woman ayant quitté l’équipe pour quelques temps, McDuffie y injecte Black Panther et Storm. Sans perdre de temps il repasse chez DC, le temps de se faire la main sur quelques épisodes de Firestorm, l’auteur reprend l’écriture de ce qui est alors un des titres les plus en vue de la firme : Justice League of America, qui va vite devenir un vecteur pour ramener les personnages de Milestone en vue d’une relance de la gamme. Mais des désaccords apparaissent entre le scénariste et sa hiérarchie qui lui impose d’incessant crossovers. Il sera alors débarqué de la série mais écrira cependant Milestone Forever, une mini-série racontant les aventures de ses héros à l’intérieur de l’univers DC. Récemment le scénariste avait collaboré avec la branche animation de DC/Warner pour des projets comme Justice League: Crisis On Two Earths et All Star Superman, sorti le 22 février 2010 aux USA. L’annonce de son décès le même jour est sidérante…

Comments: 4

Laisser un commentaire

  1. Bien triste debut d’annéé aprés Clement Sauvé , Dwayne Mc Duffie , rapellé trop prematurement au Vahalla des artistes , les oeuvres qui nous ont laissé comme Mike Turner ,Mike Wieringo les rendent immortels, mais ça ne comblera malheureusement pas leurs absences! et je pense que King Jack Kirby , et autre createurs  » partis » ,au grand Vahalla des comics sauront les accueillir et leur reserver une place de choix à leurs cotés , Pour l’Eternité ! Rest in Peace

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!