[FRENCH] Nous continuons cette semaine notre exploration de la période aventurière de DC Comics. Sur la lancée des Challengers of the Unknow plusieurs équipes spécialisées dans les différents domaines de la littérature d’aventure seront créées. Parmi elles se trouvent l’équipe de Rip Hunter the Time Master.

Rip Hunter est un jeune scientifique qui a créé avec son ami Jeff Smith une sphère temporelle qui lui permet de se déplacer dans le temps. En plus de son ami Jeff qui visiblement est le constructeur et pilote de la sphère, Rip Hunter est accompagné de sa fiancée Bonnie Baxter et de Corky, le jeune frère de cette dernière. Leur première aventure se déroule dans les pages de Showcase #20 en date de mai 1959. La date permet une nouvelle fois de relativiser l’apparition d’un jeune savant, son ami pilote, sa fiancée et son jeune frère dans un comics de novembre 1961 publié par une maison réputée pour les idées originales de son Editor.

Comme les Fantastic Four, l’équipe de Rip Hunter ne possède pas d’identité secrète et est connue de tous. Nombreux sont ceux qui feront appel pour résoudre des problèmes dont la solution se trouve à d’autres époques. Les membres de l’équipe ne possèdent aucun super-pouvoirs mais d’un matériel de haute technologie incorporé à la sphère ou dans des équipements portables. Posséder des fusils ou pouvoir être secouru par un engin volant qui projette des éclairs est toujours un plus dans des époques proches du moyen age. Cela peut également causer des problèmes et conduire à des accusations de sorcellerie dont il sera plus ou moins facile de se libérer. D’ailleurs le monde de Rip Hunter, même s’il comprend une technologie qui relève de la science-fiction (il suffit de penser à la Machine à Voyager dans le Temps de Herbert Georges Wells) n’est pas exempt de magie ni de concept mythologique bien réel. C’est ainsi que dans de nombreux épisodes, Rip et son équipe seront confrontés à des sorciers et magiciens bien réel dont le plus connu reste Kraklow, un sorcier polonais dont la vengeance poursuivit Rip à travers le temps. Une autre fois, c’est en rassemblant les plus belles femmes de l’histoire que nous croiserons non seulement Hélène de Troie, Cléopâtre et Shéhérazade mais également un philtre d’amour.

Plus classiquement, les aventures de Rip Hunter seront également l’occasion de lui faire rencontrer des personnages historiques réels comme la Reine Elizabeth, le général Washington et même Adlof Hitler. De manière plus étrange, Rip et son équipe rencontreront régulièrement des extraterrestres mais dans le passé. La préhistoire étant visiblement le terrain de villégiature de nombreux explorateurs extraterrestre. Mais le passé ne sera pas le seul terrain d’exploration de Rip Hunter. Une de ses aventures l’emmènera jusqu’au 26e siècle. Il est alors amusant de constater que Rip et son équipe y rencontrerons notamment un dinosaure ! Nous verrons d’ailleurs dans un prochain French Collection que l’avenir des séries du silver age de DC Comics apparaît dans les aventures de nombreux personnages.

Après trois autres apparitions au sein du titre Showcase (qui était, rappelons le, un titre consacré aux essais de l’éditeur), Rip Hunter the Time Master aura le droit à son propre titre qui résistera avec succès à la vague des super-héros. En effet, ce n’est qu’à la fin de l’année 1965 que le titre sera arrêté. Néanmoins, comme quasiment toutes les séries l’influence de la mode des super-héros se fera sentir. C’est ainsi qu’à partir de Rip Hunter #16, l’équipe arborera un uniforme vert les apparentant à une équipe de super-héros (où au minimum paramilitaire). Suite à l’arrêt de la série, Rip et son équipe n’apparaîtront plus dans la continuité super-héroïque jusqu’à Challengers of the Unknown #85 – 87. Dans ce tryptique qui incluse également Deadman & Swamp Thing, les Challengers of the Unknown découvriront le laboratoire désert de Rip Hunter. C’est à cette occasion que le personnage acquièrera sa réputation de « spécialiste » des questions temporelles dans l’univers DC et qu’il perd également ses équipiers. C’est donc seul qu’il refera surface cette fois-ci dans un story arc associés à Superman dans Action Comics #552 – 554 (Rip et son équipe avait d’ailleurs déjà croisé Superman auparavant). Afin de faire échouer un des plans de Vandal Savage pour conquérir le monde, Immortal Man (dont nous reparlerons bientôt dans un prochain French Collection) réunira plusieurs aventuriers connus de par le monde pour leur compétence.

Formant ainsi l’équipe des Forgotten Heroes, Immortal Man fera équipe avec Rip Hunter, Cave Carson (a venir dans un prochain French Collection), Animal Man (bientôt dans French Collection), Dane Dorrance des Sea Devils (dont nous reparlerons bientôt dans un prochain French Collection) et la mystérieuse Dolphin, Congo Bill (cf. French Collection #64) et Rick Flag Jr de la Suicide Squad (à venir dans un prochain French Collection). Quelques temps après ce nouveau départ, une équipe un peu modifié des Forgotten Heroes sera aperçue dans Crisis on Infinite Earths. Rip Hunter y fera équipe avec Animal Man, Dolphin, Adam Strange (cf. French Collection #56) et Atomic Knight (cf. French Collection #74).

L’action de Rip Hunter sera cruciale dans la lutte contre l’anti-monitor puisque c’est en partie à bord de sa sphère temporelle que la coalition des plus puissants héros de l’univers se rendra à l’aube des temps pour lutter contre l’Anti-Monitor. Ironiquement, cette action lui vaudra de disparaître dans la nouvelle continuité. En effet, seuls ceux qui se trouvaient à l’aube des temps se rappellent des réalités multiples. Mais le reste de l’univers ne se souvient pas d’eux. Inconnu de tous, Rip se rend même compte qu’il existe un double de lui intégré à la continuité. Ce nouveau personnage est un scientifique réputé des problématiques temporelles mais n’a pas encore inventé sa sphère temporelle.

Le Rip Hunter pré Crisis on Infinite Earths va donc utilisé la sienne pour explorer le continuum temporel. C’est ainsi qu’il est remarqué par l’équipe des Linear Men (sorte de police temporelle qui se dévoue à l’intégrité du continuum). Ce personnage n’apparaîtra que dans les grands cross-over en tant que « gardien du temple » de la continuité. L’objet de ces cross-over étant le plus souvent de la redéfinir le personnage disparaîtra purement et simplement dans l’une de ces grandes redéfinition. Le Rip Hunter post Crisis on Infinite Earths devient donc « l’héritier » de l’esprit du personnage. Ayant finalisé sa version de la sphère temporelle il va aider Booster Gold et Animal Man (qui dans cette continuité n’a jamais été son partenaire au sein des Forgotten Heroes) dans la mini-série Time Masters. Ils seront d’ailleurs confrontés une nouvelle fois (ou plutôt pour la première fois dans cette continuité) à Vandal Savage. A noter que c’est dans cette série qu’un proche de Rip Hunter du nom de Dan Hunter décide de rester à l’époque de la guerre d’indépendance américaine et devient le sidekick de Tomahawk (cf. French Collection #48).

A noter également que c’est la première fois que Booster Gold et Rip Hunter se rencontre. Mais l’existence de Booster Gold est intimement liée à celle de l’explorateur temporel (et le sera encore plus par la suite comme nous allons le voir) puisque c’est grâce à la sphère temporelle que celui qui deviendra Booster Gold quitte le XXXe siècle pour venir au XXe (cf. French Collection #66). Suite à cette mini-série Rip Hunter réapparaîtra cette fois-ci en compagnie de la Justice Society of America afin de les aider contre un autre voyageur temporel : Per Degaton. Cette à cette occasion qu’au travers d’un retcon la connexion entre Dan Hunter et Rip Hunter sera mis à mal. Dans un plot extrêmement logique il est révélé que Rip Hunter n’est qu’un alias du célèbre explorateur temporel. Son nom est le plus grand de ses secrets car sinon n’importe quel voyageur temporel malveillant pourrait remonter l’histoire et le tuer avant qu’il n’invente sa sphère temporelle. Il est d’ailleurs sous-entendu qu’il a lui-même altéré le temps pour arriver à cet état de fait. Enfin, Booster Gold et Rip Hunter travailleront de nouveau en équipe pendant la maxi-série 52. Dans ce story arc publié récemment en France par Panini, la réalité de l’univers DC est a nouveau séparée en multivers au travers de 52 terres parallèles. Rip Hunter aidera Booster Gold dans sa quête pour empêcher la destruction de ces réalités alternatives par Mr. Mind (le célèbre adversaire de Captain Marvel).

En France, le personnage a été pour la première fois publié pendant le golden age (c’est-à-dire avant janvier 1962 et l’apparition de Flash [Barry Allen]) dans le Big Boss 1ère série n° 60. Un autre épisode sera publié dans Big Boss 1ère série n° 68 et les deux ressortent de la période « classique » de Rip Hunter (c’est-à-dire avant l’adoption d’un costume commun par l’équipe). Mais sa période de gloire française se situe plutôt pendant le silver age français où il fait des apparitions remarquées dans Aventures Fiction 2ème série et Etranges Aventures, ayant même plusieurs fois les honneurs de la couverture. Ses apparitions au coté de Superman seront publiées par Sagédition tandis que sa participation à Crisis on Infinite Earths le sera par Arédit. Au travers de toutes ces incarnations, Rip Hunter aura dépassé son statut de personnage mineur pour pleinement s’affirmer comme un personnage pivot de la continuité super-héroïque de l’univers de DC Comics.

[Jean-Michel Ferragatti]