[FRENCH] Leeds, 15 novembre. La convention Thought Bubble bat son plein. Mark Millar est là et il est en verve ! Un panel tout à sa gloire était organisé ce samedi. Nous y étions, caméra en main (le film sera bientôt en ligne). En voici quelques extraits.

[ENGLISH] Note to our english speaking readers : the Mark Millar panel transcript is in French but we’ll post soon the video of the said panel. 🙂

Modéré par deux de ses fidèles lieutenants responsables d’organiser son forum, le très suivi millardworld, le panel s’est déroulé sous la forme d’une séance de Questions/Réponses. Extraits.

Mark Millar commence par plaisanter sur les grossiereté qu’il va prononcer, son accent, … Un des modérateurs l’excuse. La discussion embraye sur Wanted. Un auteur modérateur demande au public qui a vu le film ? Qui l’a piraté ? Quelle était votre expérience ?

Mark, l’un des modérateurs s’adresse ensuite à Mark Millar : Wanted, quelle a été votre expérience ?
La plupart de mes amis étaient contents pour moi parce qu’ils avaient vu mon nom dans les crédits et ils se sont dit que j’avais enfin un job. (rires) C’était super, parce que ça a montré à plein de gens à peu près ce que j’avais fait les dix dernières années. Beaucoup de mes proches ne savent pas que j’écris des comics. J’ai amené des dizaines de personnes à l’avant-première à Londres et Universal, le producteur, s’est dit que ce serait une bonne idée que j’amène avec moi quelques proches de Glasgow, ce que j’ai fait. Bon, ils nous ont aussi proposé un open bar. Et là, les pauvres n’avaient aucune idée de ce à quoi ils s’exposaient (rires).

Comment vous prenez le fait que le film soit différent du comic book ?
Pour le grand public qui ne connait pas le graphic novel, ce n’est pas un problème. J’éais ok avec les changements du moment que l’essence du GN demeurait. J’ai demandé si je serais quand même payé (rires). Ils m’ont dit que oui alors j’ai accepté. Rappelez vous que de nompbreux romans comme Bourne Identity sont adaptés et les films sont très éloignés de l’oeuvre d’origine. Pour le deuxième film, Mark Platt, le producteur est venu nous voir à l’avant premiere à LA et on lui a dit « mais il n’y a aucun comic ». Il a dit « on s’en fout, ça va faire de l’argent ». JG Jones et moi sommes donc d’affreux capitalistes, on sera producteurs executifs sur les deux sequelles. Pour Kick Ass, l’adaptation est plus littérale. Je suis très impliqué.

Kick-ass : vous avez une anecdote sur le casting ?
Pour ceux qui ne lisent pas le bouquin, il y a Daddy’s girl, cette enfant qui court les rues et décapite les vilains. C’est un personnage très choquant. Quand nous avons fait le casting, on a vu des milliers d’enfants. C’était horrible. On les a fait lire des mots très crus. À la fin, on se trouvait avec des piles de DVD de castings. J’étais en train de les visionner avec Matthew Vaughn quand ma femme a téléphoné et j’ai fini par me rendre compte après quelques phrases que j’avais l’air d’un pervers en parlant de ces fillettes (rires). Et La fille qu’on a pris est fabuleuse d’ailleurs.

La mini-séries « Unfunnies ». D’ou vient-elle ?
Justement c’est drole. Est-ce que vous avez vu Il était une fois dans l’ouest ? Dans ce film Henry Fonda tue un enfant et ça choque l’audience parce qu’Henry Fonda d’habitude est le gentil. Je voulais faire un truc comme les Hanna Barbera des années 70 mais avec des violeurs et des tueurs. Le plan était d’horrifier l’audience. Ça s’est bien vendu mais 90% des lecteurs ont détesté. Et après cet échec, j’ai du partir en retraite écrire Spider-Man. Mais je me suis amusé avec ce bouquin.

Vous avez des nouvelles du film de Chosen ?
Chosen : l’équipe qui a fait Kick Ass et Layer Cake et Stardust va faire Chosen entre Kick Ass 1 et 2. Matthew Vaughn est marié à Claudia Schiffer. Et je ne le savais pas au début. La premiere fois qu’il m’a invité chez lui a Nothing Hill, j’ai vu Claudia en basket m’apporter le thé, j’ai cru que j’allais avoir une attaque ! (rires) Je vais aussi faire « American Jesus », la suite de Chosen, en comic book. Je ne l’ai pas encore écrit. J’ai noté toutes les idées. La préproduction du film commence sans doute vers février. D’ici là, j’en aurais fini avec Kick Ass. Donc j’aurais le temps de l’écrire.

War Heroes : qu’avez vous à dire pour votre défense, il y a un pénis géant dans le 2e épisode !
Vous voulez pas arrêter avec la sodomie et tout ça.

Mec, c’est toute ta carrière !
Rires.

Superman: vous avez beaucoup parlé sur le net de votre implication possible sur ce film ?
L’an dernier, j’ai rencontré un gars de Warner Brothers présenté par mon agent. Et pendant 10 minutes, j’ai cru que j’allais pouvoir donner ma version. Et il y a six mois, un de mes amis réalisateurs m’a dit que Bryan Singer avait quitté le projet et qu’il voulait que je l’écrive. Le truc c’est que je ne l’ai dit quà une seule personne. Et le lendemain c’était dans la presse et le surlendemain sur internet ! J’ai toujours voulu faire un Superman différent. Avec les origines de Superman, 45 minutes sur Krypton, Superman dans le style de 2001 Odyssée de l’espace.

Si vous étiez en charge de l’univers DC ?
Simple. Je rebooterai tout parce que c’est le bordel ! (rires) Je lis des comics de DC depuis que j’ai 5 ans et je n’y pige rien. Il faut tout relancer à partir de zéro. Un peu comme dans les années 80. Avec des histoires que les gens peuvent comprendre.

Etes-vous interessés par les séries TV de vos oeuvres ?
Les Unfunnies seraient bien pour BBC 3 mais je hais BBC3 donc ça n’arrivera pas. Chris Colombus m’a appelé il y a quelques années pour faire un show de Chosen. FInalement on fera un film mais il y avait de bonnes idées dans son pitch. La télé est devenue si bonne ces dernieres années que ça redevient tres tentant. En même temps je vois comment mon ami Damon Lindelof travaille 18h par jour. Sa lune de miel n’a duré que quelques heures !

Est ce qu’on vous a déja confondu avec Frank Miller ?
Non, mais avec Howard Chaykin une fois. A force d’insister, j’ai accepté de signer ses American Flaggs. Mais le lendemain soir au bar, ce type m’a retrouvé et m’a dit « vous n’êtes pas Chaykin ! » Heureusement, Howard était dans les parages et il a calmé la situation.

Que se passe-t-il dans les FF ?
Vous savez peut-etre que Dr Doom a été l’une des influences de George Lucas sur Star Wars. J’ai voulu rendre la pareille et donc emprunter des éléments de Star Wars. On va donc voir le maître de Doom comme on a vu l’empreur Sith, le maitre de Dark Vador.

Vous avez des news sur Ultimate Avengers ?
Ne le dites à personne ! Ça sort en juin apres Ultimatum. Je me réapproprie ces personnages. Le premier arc s’appelle Son of Captain America. On apprend que la veille de sa disparition en 1944, il a fait l’amour — en costume– à sa copine de l’époque parce qu’elle pensait ne jamais le revoir. Aujourd’hui, il retrouve son fils et ce dernier est… Crane Rouge ! Marvel annoncera les artistes dans 6 semaines environ.

À quand les prochains créator-owned ?
Je ne vais pas faire de Creator owned avant 8-10 mois. Pour le moment, ça me va parfaitement de ne faire que du Marvel. C’est ce dont j’ai rêvé depuis mon enfance. Ma femme et mon agent n’arrêtent pas de me dire de ne faire que des creator owned et des films mais ça me plaît de faire du Marvel. D’ailleurs, une annonce : je vais faire une séquelle à la mini série « Trouble !!!!! » pour Marvel Knights. Vous savez, c’est la série parue en 2002 qui racontait la vie sexuelle de la jeune May Parker.

[Propos captés à Leeds par Fabrice Sapolsky]