Avant-Première VO : War Of Kings: Ascension #2[FRENCH] Chris Powell, alias Darkhawk, s’est dernièrement découvert une nouvelle origine. Il n’était qu’un parmi une infinité de « Raptors », une organisation interstellaire… Une de plus, après les Nova Corps, à venir jouer les Green Lantern Corps de Marvel ? Non, le tournant a eu lieu à la fin de l’épisode précédent et Chris déchante vite tandis que la minisérie se rapproche du sujet du jour, à savoir War of Kings.

War Of Kings: Ascension #2 [Marvel] Scénario de Dan Abnett & Andy Lanning
Dessins de Wellinton Alves
Sortie américaine le mercredi 13 mai 2009

War Of Kings: Ascension #2Roulé dans la farine le Chris Powell ! Exit le Darkhawk que nous connaissions jusqu’ici ! L’autre membre de la fraternité des Raptors (encore que je me demande ce que cela fait de Portal, un personnage secondaire portant lui aussi le même genre d’armure dans la première série Darkhawk) s’est joué de lui. La Fraternité n’est pas un doublon du Nova Corps ou du Green Lantern Corps mais bien au contraire une sorte d’anti-corps de fanatiques dont la finalité est la réalisation d’une sorte de plan cosmique. On est plus proche des Sinestro que d’autre chose. Et Chris dans tout ça ? Il s’est fait piquer son propre corps et est piégé dans des limbes… qui ne semblent malheureusement pour lui pas désertes.

Et les Raptors ? Ils sont déjà passé à l’étape supérieure, qui implique le régent de l’empire d’Annihilus. Là pour le coup Dan Abnett & Andy Lanning auraient peut-être pu nous trouver autre chose qu’un personnage-cliché et sans trop d’envergure. Peu importe. On comprend vite qu’il n’est pas l’objet de la visite et que les menaces ailées sont à la recherche d’autre chose. Quelque chose capable – peut-être – de faire basculer le rapport de force de War of Kings. Le héros lui-même est relativement absent des événements mais ça ne manque pas trop puisque l’idée est plutôt de faire monter en puissance la menace représentée par les Raptors. N’étant pas forcément un fana de la série Darkhawk des années, je dois dire que les prémices de cette minisérie (qui est essentiellement, malgré son nom, un titre solo accordé au personnage) ne m’intéressaient donc pas vraiment. Mais en plaçant le héros dans une position bien difficile, en faisant des Raptors des entités avec un but mystérieux et enfin en replaçant tout ça dans le contexte de War of Kings, je dois dire que les deux scénaristes sont arrivés à m’intriguer plus que je ne le pensais au départ…

[Xavier Fournier]