[FRENCH] Un prince extra-terrestre en exil sur Terre qui ignorait sa propre nature. Une garde du corps séduisante mais qui ne pense qu’à la guerre… Et des ennemis. Des hordes d’ennemis qui entourent, encerclent, les deux héros de la série, sans leur laisser d’espoir d’évasion. Jusqu’à l’arrivée d’un monstre salvateur… et d’un twist qui pourrait bien donner une nouvelle direction à l’histoire.

Stan Lee’s Starborn #4 [Boom] Scénario de Chris Roberson
Dessins de Khary Randolph
Sorti aux USA le mercredi 9 mars 2011

Starborn continue d’être le meilleur des trois titres de Stan Lee chez Boom. Ou comprenez plutôt qu’il continue de faire le boulot, là où les deux autres, à force de changements d’auteurs et de poncifs, sont quand même en deça des attentes. Starborn, c’est une autre trempe car la créative team a su rester la même et Khary Randolph, en particulier, sait traiter avec un ton nerveux les scripts de Chris Roberson. Même si ce mois-ci le côté descriptif de chaque nouvelle race recontrée peut tendre à être répétitif, l’épisode sert cependant à élargir l’univers de la série, à lui donner une véritable géographie. Dans le genre, le nouveau mode de locomotion des héros est pas mal, même s’il rappelle un peu certains délires de Chris Claremont dans les épopées spatiales des X-Men.

Mais surtout c’est la fin qui laisse une interprétation ouverte, donnant à penser qu’une partie de ce qu’on sait est peut-être faussé par une question de perspective. Là où Agent X et Traveler sont les pieds enfoncés dans les clichés, Roberson tire le tapis sous la série et nous laisse à penser que ce qu’on a pu interprêter comme étant des stéréotypes jusqu’ici n’était peut-être qu’une facade qui va bientôt s’inverser. La série reste cohérente, autonome. Les deux autres titres de la gamme feraient bien d’en prendre de la graine.

[Xavier Fournier]