Avant-Première VO : Review X-Force #11[FRENCH] Qui est Eli Bard ? C’est en fait le seul ennemi de X-Force qui ne soit pas un emprunt au folklore mutant des années 90. Les deux scénaristes de la série révèlent dans ce numéro l’origine de celui qui a commencé comme un simple assistant et qui a pris bien du galon en quelques mois. A plus forte raison quand on commence à comprendre l’étendue de son plan…

X-Force #11 [Marvel] Scénario de Craig Kyle & Christopher Yost
Dessin de Clayton Crain & Alina Urusov
Sortie aux USA le mercredi 28 janvier 2009

Avant-Première VO : Review X-Force #11Depuis la relance d’X-Force, Kyle et Yost s’en sont donné à cœur joie avec le repêchage de concepts déjà utilisés à la fin des années 88/début 90. Cameron Hodge, Bastion, le Magus et toute la clique ont donc été ramenés. Le risque serait que tout ça fasse redite mais les deux auteurs ont pour eux un atout: il faut bien dire qu’à l’époque on inventait les personnages aussi vite qu’on les consommait lors du crossover suivant. Pour la plupart ces anti-mutants ont donc été utilisés en d’autres temps sans avoir véritablement de méthode et sans évoquer un réel sentiment de menace (même si un ou deux ont bien tué un mutant à l’occasion). Kyle et Yost les ont ramené coup sur coup en jouant un peu sur le même effet choc que l’apparition des « boss » du Sinestro Corps. Et en dehors des derniers épisodes consacrés au Demon-Bear, la chose fonctionne plutôt bien jusqu’ici. Si ce n’est que dans la distribution des méchants de service il en était un que nous ne connaissions ni d’Eve ni d’Adam, un certain Eli Bard plutôt rusé…

Dans X-Force #11, Kyle & Yost lèvent le voile et révèlent qui il est. Non, ce n’est pas une vieille connaissance sous une nouvelle apparence. Mais c’est bien un personnage lié de longue date à un(e) adversaire des X-Men. Pour l’occasion Marvel a confié les scènes de flashback à Alina Urusov (dont le style n’est pas sans m’évoquer par moments celui de Middleton) et je dois dire que son travail semble prometteur. Il est en rupture totale avec celui de Clayton Crain (intéressant dans un autre style) qui fait toujours partie du titre pour représenter les scènes ancrées dans le présent (c’est finalement une approche assez semblable à celle d’Immortal Iron Fist). Sur l’origine précise de Bard, je n’ai pas franchement d’avis. Disons qu’elle a le mérite d’exister. C’est plus dans les retombées qu’elle dégage qu’elle me semble intéressante. Bard s’est non seulement constitué une armée haute en couleurs mais il a prévu de la muscler encore et il faut dire qu’il y a de l’idée dans la technique employée. Je comparais les rôles des méchants d’X-Force dans les premiers mois à la scénographie de Sinestro Corps ? Il semblerait bien que Kyle et Yost sont partis pour nous donner maintenant leur équivalent d’un autre arc à venir de Green Lantern. Tout ca participe encore une fois à rendre un degré de dangerosité à bien des personnages laissés en plan depuis les années 90. Sans être révolutionnaire, il faut reconnaître un effet certain…

[Xavier Fournier]