Avant-Première VO : Review Captain America #46[FRENCH] Captain America est doublement rattrapé par son passé. D’un côté, ses actions à l’époque où il n’était pas totalement maître de lui-même. De l’autre, l’obligation de défendre la mémoire d’un de ses rares amis. Entre les deux son cœur balance et c’est pourquoi cette double nostalgie le pousse à demander l’aide de Namor le Sub-Mariner. Au final, l’épisode reste quand même un peu conventionnel pour une mission de ce genre…

Captain America #46 [Marvel] Scénario d’Ed Brubaker
Dessin de Steve Epting
Sortie aux USA le mercredi 28 janvier 2009

Captain America #46Si vous avez aimé Captain America jusqu’ici, ce nouveau numéro ne vous semblera pas mauvais. Maintenant force est de constater qu’il est un peu en deçà de mes espérances. Ce n’est pas une chute vers le bas mais forcément par rapport à certaines patates que Brubaker a pu nous envoyer en pleine poire ces derniers mois (on pourrait même dire ces dernières années) Captain America #46 ne contient pas le retour spectaculaire d’un ancien ennemi ou allié, pas de rebondissement lié à Red Skull ou a Sharon Carter et tout ça, en termes de coups de théâtre, peut sembler un peu plan plan. Je suis également un peu désorienté par la pratique qui consiste à découper les histoires en arcs de trois parties quand ils sont clairement la conséquence directe du numéro précédent. Bien qu’étant officiellement la première partie de « Old Friends And Enemies » c’est plutôt la quatrième partie de l’arc précédent, qui continue donc sans le dire. A quoi bon cette découpe puisqu’en définitive ca finira dans le même hardcover ? C’est plutôt curieux. Peut-être d’ailleurs que ce découpage qui induit en erreur. On attend un redémarrage de l’histoire, un nouvel angle puisque nouvel arc… et il n’y a qu’une suite.

Maintenant ces réserves ne doivent pas vous faire croire que je retourne ma veste en ce qui concerne la qualité générale du Captain America de Brubaker et Epting (puisque ce mois-ci le dessinateur semi-régulier de la série est de la partie). On sent bien la même maitrise mais peut-être que là où nous en sommes j’aimerais voir le nouveau Captain America s’ouvrir un peu sur le reste de l’univers Marvel. Oui, je sais, d’une part il est désormais « trouvable » dans une autre série et ce mois-ci ma remarque pourrait sembler mal choisie puisque la couverture vous aura déjà montrée que Sub-Mariner est de la partie. Mais vues les circonstances une petite référence à Dark Reign n’aurait pas été un mal.

Dans les choses qui avancent, on comprend beaucoup mieux les relations du Professeur Chin et de James Barnes. Pourquoi et comment le premier a pu être sauvé par le second dans les années 40 tout en lui voulant par la suite. Et quelle est la raison pour laquelle le cadavre d’un ancien membre des Invaders fascine Chin. Reste à savoir ce qui horrifie exactement Barnes (qui en a vu d’autres) dans les expériences de Chin. Peut-être (et même surement) que l’avenir nous le dira. C’est sans doute là que se cache le rebond de l’arc.

[Xavier Fournier]