Avant-Première VO : Review X-Factor #43[FRENCH] Il y a du baiser dans l’air et le visage tatoué des protagonistes est un indice sur l’identité du couple. Mais baiser furtif ou expression d’une relation suivie ? Peter David est une fois encore en mode « montagnes russes », sachant jouer avec les attentes de son public. Et avant la fin de l’épisode ce n’est pas le baiser qui fera parler mais le retour d’un mutant qu’on avait pas vu depuis un certain temps…

X-Factor #43 [Marvel] Scénario de Peter David
Dessin de Marco Santucci & Valentine De Landro
Sortie américaine le 13 mai 2009.

X-Factor #43Et un Madrox échoué dans le futur des Sentinelles, pris dans la « rébellion Summers ». Bien sûr dans la foulée il a retrouvé Layla mais plus qu’un sauvetage ne se retrouve t-il pas simplement coincé avec elle ? Ce n’est pas la question qui se pose pour les deux mutants, trop occupés à profiter de leurs retrouvailles. Mais pendant ce temps… ou au contraire « bien avant ce temps » Guido et Rictor se sont mis à la recherche de leur leader disparu. Et ils ont une piste solide, la meilleure des traces que l’homme-multiple peut avoir laissé derrière lui. Tout ça est plutôt loin des préoccupations de Darwin et Longshot, qui essaient d’empêcher qu’une femme commette l’irréparable… Et bien sur au milieu de tout ça M et Theresa tentent de garder un peu de cohérence…

Bon, déjà d’une, je ne sais pas bien si c’est Santucci ou De Landro en tout cas un des deux artistes du numéro « canalise » par endroit des effets à la Bryan Hitch. Mais ce qui devrait capter l’attention des lecteurs, c’est le retour d’une vieille connaissance, un mutant laissé de côté depuis trop longtemps mais dont l’arrivée ici est d’une certaine manière naturelle. On est impatient de voir l’usage que lui réserve Peter David mais en tout cas son apparition est plutôt « énervée ». Ami ou ennemi ? On en saura plus le mois prochain. Ce qui est certain c’est qu’au moment où le périple futur de Madrox risquait de voler la vedette au reste de l’équipe, David passe un coup d’accélérateur pour nous rappeler qu’il se passe aussi des choses dans « le présent »… Une bonne cuvée d’un titre (et d’un scénariste) qui, de toute manière, déçoit rarement…

[Xavier Fournier]