Avant-Première VO : Review Black Panther #4[FRENCH] Le mois dernier l’arrivée de la Black Panther féminine semblait se préciser. L’essai est-il confirmer ou bien T’Challa ne risque-t-il pas de revenir aux affaires avant que la prétendante ait eut le temps d’entrer véritablement en action ? Cet épisode à l’atmosphère « métaphysique » brouille un peu les cartes, tandis que l’esprit de la Mort semble bien décidé à emmener quelqu’un…

Black Panther #4 [Marvel]
Scénario de Reginald Hudlin
Dessin de Ken Lashley
Sortie américaine le 13 mai 2009.

Black Panther #4Quel est le rapport avec Dark Reign ? Car après la lecture de ce numéro, je peux vous dire que je n’ai aucune idée du « pourquoi » du logo concerné sur la couverture, en dehors du fait que, sans doute, quelqu’un chez Marvel a pensé que cela ferait plus vendre de prétendre que les événements décrits à l’intérieur avait le moindre lien direct avec le Iron Patriot ou les membres de la Cabal (qui étaient présents dans les premiers numéros de l’arc, OK, mais là ce n’est plus le cas). Reste… reste que le début de l’histoire marque l’arrivée d’un personnage jusque-là utilisé ailleurs dans l’univers Marvel, venu montrer des dents en Afrique et pourchassant tout ce qui peut s’apparenter à un héros « totemique » (on se demande juste pourquoi un tel personnage a attendu des siècles avant de découvrir le chemin du Wakanda, où ces totems ne sont pas rares).

Sorti de cette ébauche d’action et de l’intervention du dit personnage qui sera sans doute diversement appréciée par le lectorat (désolé, mais difficile de faire l’impasse sur certains arcs de piètre qualité que ce « méchant » de service symbolise), le reste du numéro se passe globalement sur le plan astral ou dans la tête de quelqu’un. Personnellement je trouve que les comics peinent toujours à représenter l’au-delà de manière intéressante et versent souvent dans le grandiloquent. Ici, c’est le même effet qui est répété… L’épisode me semble une sorte de détour, d’ellipse, qui a pour but de nous réserver sans doute la solution qui, depuis le début, était la plus prévisible. Le Black Panther de Hudlin a été intéressant en de rares occasions… Cet épisode (sans être particulièrement mauvais) n’en fait tout simplement pas partie. Disons que le résultat manque un peu d’épice… Peut mieux faire…

[Xavier Fournier]