Avant-Première VO: Review Wolverine And The X-Men #23[FRENCH] Les X-Men de Wolverine finissent d’en découdre avec le Cirque de Frankenstein. Une aventure à l’allure assez factuelle mais Jason Aaron s’y entend pour jouer avec le fil du rasoir. Est-ce que le dernier héritier des Frankenstein ira au bout des choses ? Est-ce qu’Idie basculera ? Et qui est l’adversaire des mutants qui fait son grand retour en fin d’épisode ?

Wolverine And The X-Men #23Wolverine And The X-Men #23 [Marvel Comics] Scénario de Jason Aaron
Dessin de Nick Bradshaw
Parution aux USA le mercredi 9 janvier 2013

Attaché au Monstre de Frankenstein classique de Marvel (qui avait une certaine noblesse), j’ai un peu de mal avec ce monstre maigre et plutôt sanguinaire, sans vraiment de considération pour la vie humaine (ceci dit la version d’Aaron est sans doute plus près du roman d’origine). Il n’en reste pas moins que cette saga est une sorte de clin d’oeil à l’épisode ancien où Mesmero avait transformé les mutants en numéro de cirque… Ou encore au fois où le Ringmaster en fait de même avec She-Hulk, Thor ou quelques autres. L’important c’est que cette série continue de vibrer, de produire des personnages par petites touches. Si Quentin Squire est sans doute l’élève le plus en évidence depuis le lancement du titre, Idie gagne en personnalité et en intérêt… Bien plus qu’elle pouvait le faire dans Generation Hope. Tout au plus j’ai l’impression que l’histoire du cirque aurait pu être négociée en moins d’épisodes (Si le monstre et la sorcière sont des dangers évidents, j’ai quand même du mal à croire que l’armée des clowns pose un réel problème aux X-Men).

Il y a de la profusion, des idées, des moments d’humour et des moments plus noirs. Parmi ces dernières on notera le retour d’une vieille menace associée aux X-Men. Et pour tout dire un ennemi qui par le passé s’est révèlé pas du tout populaire, les fans conspuant ses dernières interventions. Mais, ici, cette présence semble logique. On peut s’attendre à ce que les choses rebondissent sur d’autres éléments (par exemple le mini-Hellfire Club ?). Bref, si ce bad guy a plutôt été lamentablement utilisé depuis sa création, je fais crédit à Jason Aaron et à Nick Bradshaw de pouvoir en faire quelque chose d’intéressant. Jusqu’ici Wolverine And The X-Men n’a pas déçu et redorer le blason de cet adversaire serait une belle ligne de plus au CV de la série !

[Xavier Fournier]