[FRENCH] C’était couru d’avance. Il faudrait bien un jour ou l’autre voir ce que l’univers Marvel aurait donné si Iron Man avait été tué en lieu et place de Captain America. Au premier abord on pourrait penser que le constat est proche de « et si Iron Man avait perdu Civil War ? ». Mais Mark Sumerak, en s’attaquant à Fallen Son, emprunte une direction différente… Qui n’est peut-être pas si éloignée de ce qu’est l’Initiative après Secret Invasion.

What If? Fallen Son #1 [Marvel] Scénario de: Marc Sumerak
Dessins de: Trevor Goring
Sortie américaine mercredi prochain (10 Décembre 2008)

Beaucoup de choses intéressantes dans ce nouveau What If. Peut-être même trop vu que finalement Marc Sumerak est obligé de trouver une fin alternative à un cycle d’événements qui comporte aussi bien toute la minisérie Fallen Son que, sujet oblige, Captain America #25 et les retombées de Civil War. Pas facile de faire tenir tout ça dans un seul numéro et le sujet aurait sans doute été assez riche pour remplir une minisérie. Ainsi, comme on vous l’aura montré dans les pages de preview, dans cette version Captain America n’est pas assassiné et passe à travers plusieurs mois de procès qui sont, par la force des choses, se limite à une brève description. Le procès de Cap, voilà qui aurait bien mérité au moins un épisode entier. Mais ce n’est pas critiquer Marc Sumerak que de relever cela. La formule moderne des What If est de tout faire tenir dans un seul numéro, c’est ainsi. Mais on n’aurait pas craint que l’auteur ait un peu plus de place pour s’étaler.

Sumerak tisse une toile intéressante avec des éléments divers. Parce que finalement si ici l’assassin de Cap ne frappe pas, quel est la personne qui tue Stark ? Et qu’est devenu le plan du Red Skull dans ce monde ? Qui dirige l’Initiative ? Qui récupère les entreprises Stark ? Le scénariste fait de bons choix, trouve un bon coupable et des alternatives convaincantes pour ce qui est des « plans » et des menaces modifiées dans cette tournure des événements. Intéressant, aussi, le choix de la dernière demeure de Stark, opposée là aussi à ce qui s’est passé pour Captain America. Pour Cap, les profondeurs glacées du pôle et pour Iron Man ? Vous verrez…

Cela dit le vrai Fallen Son contenait finalement peu d’action en soi et reposait plus sur une réaction de deuil. Le scénario suit donc le découpage utilisé par Jeph Loeb en d’autres temps mais ne peut se terminer autrement que par une fin ouverte, en lançant quelques pistes qu’on voyait venir. La conclusion pêche un peu mais cependant cette vision d’un monde sans Iron Man (là où dans l’univers Marvel il est devenu omniprésent) permet de mettre en valeur l’importance du rôle du personnage.

[Xavier Fournier]