[FRENCH] Et vous ? Si vous aviez vécu jusqu’ici dans un petit village qui était arrivé à éviter les zombies et les ennuis… jusqu’à l’arrivée d’autres gens du dehors ? Si vous aviez perdu votre guide, qu’une partie de la population était morte pendant une attaque et que le nouveau leader était Rick, un des nouveaux venus, qui semble prendre des décisions discutables voir dangereuses… Vous sauteriez de joie ? Les habitants du refuge commence à s’énerver considérablement…

Walking Dead #89 [Image Comics] Scénario de Robert Kirkman
Dessins de Charlie Adlard
Parution aux USA le mercredi 5 octobre 2011

Robert Kirkman est doué pour les boucles. C’est à dire que si parfois on voit parfaitement où il veut en venir sur le long terme, il a le chic pour prendre un détour, nous laisser croire que, finalement non, ce n’était pas du tout ce que nous pensions… Avant d’y revenir sous un autre angle et d’appliquer les choses avec force. On se doutait bien, dès l’arrivée de Rick et des autres dans ce village « utopique » qu’il y aurait clash. On avait bien vu, même, comment Rick avait conseillé à ses amis de ne jamais abandonner leurs armes au cas où il faudrait prendre le pouvoir. Et puis la chose s’était éloignée. Les survivants de l’extérieur avaient été acceptés (certes pas sans affrontements) à l’intérieur et avaient pu naturellement devenir des leaders de la communauté. Il n’y avait plus de pouvoir à prendre, les événements leur avait donné le pouvoir…

Sauf qu’il faut savoir regarder les choses du dehors. Et Rick, policier manchot un tantinet intense et sans pitié quand il s’agît de sauver son fils (mais dans le même temps incapable d’empêcher que ce fils soit dûrement blessé), peut avoir un air terrible vu par d’autres yeux. Certains des habitants du village commencent à le voir comme une menace, presque comme un Gouverneur. Pour eux la solution est claire : il faut tuer Rick. Mais le « coup d’état » ne va pas se passer exactement comme prévu. Globalement les choses sont (ou plutôt « seraient ») sans surprise. S’il n’y avait pas tout un passage où Rick explique avec beaucoup d’humanité et de souffrance le calvaire qu’il traverse. C’est ce qui donne du coeur à l’épisode. Il est juste un peu dommage que la dernière page de l’épisode ne nous titille pas plus. Un cliffhanger sans réellement en être un (puisque les héros ne sont vraiment en danger), cette fin vient nous prouver une nouvelle fois que la lecture en TPB est décidément un mieux pour cette (excellente) série.

[Xavier Fournier]