Avant-Première VO: Review Uncanny X-Men #31[FRENCH] Cyclops, Emma Frost et Magik ont été exterminés par le nouveau mutant surpuissant incarnant d’une certaine manière l’héritage de Charles Xavier. Autant dire que tous les principaux professeurs de la branche radicale des X-Men y sont passés. Et pour trouver une solution, Eva Bell s’est tournée vers quelqu’un dont elle entend parler depuis un moment… Charles Xavier lui-même !

Avant-Première VO: Review Uncanny X-Men #31Uncanny X-Men #31 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Chris Bachalo.
Parution aux USA le mercredi 18 février 2015

Ainsi s’achève l’arc sur le testament de Charles Xavier, et je dois bien dire que cet ultime épisode de la saga laisse un goût mitigé. C’est un peu la douche écossaise. D’abord, il faut être honnête, il y a de bons points, le principal étant la montée en puissance d’Eva Bell, qui passe d’élève au second rang à celui de personnage qui, peut-être, va avoir un rôle bien différent dans les temps à venir. En un sens, Bendis trouve le moyen de rebondir sur les deux récents annuels que je trouvais un peu entre deux, de les faire correspondre avec le comportement d’Eva et de donner à cette dernière beaucoup plus de profondeur. En clair, Bendis montre qu’il peut transformer ses jeunes mutants et les faire passer du rôle de figurant à une importance plus marquée. Cela, c’est pour la bonne nouvelle. Cyclops, au final, en ressort lui aussi amélioré (ben oui, vous ne pensiez quand même pas qu’il était mort pour de vrai ? Ca se passe avant Axis)… ou tout au moins plus complexe, plus responsable, que le « je suis un méchant terroriste » de ces dernières années. On se demande quelle route il va prendre…

Dans le registre du moins bon, par contre, le scénariste passe à côté de son effet d’annonce du précédent numéro. La présence de Charles Xavier n’est pas le gros événement qu’elle aurait dû être. Qui plus est, le personnage démontre une nouvelle fois une certaine hypocrisie en reprochant ouvertement à Eva des choses dont il va être au moins le complice, sinon le décideur. D’ailleurs, le traitement d’Eva par les autres est assez curieux. Pendant tout l’épisode, on lui rabâche qu’elle a mal fait… Alors que Magik n’avait rien fait de mieux en rencontrant Stephen Strange quelques temps plus tôt. Et c’est sans parler de l’exemple de McCoy. Le Charles Xavier du passé dans le présent, il y avait des choses à faire. Malheureusement, on a perdu au moins deux épisodes de trop avec Malloy faisant le kakou dans un no-man’s land. Du coup la présence de Xavier est limitée dans le nombre de pages et il y a quelques face-à-face que l’on aurait aimé voir. Surtout, le concept de testament vole en éclat, pour accoucher d’une souris. Encore que je ne suis même pas certain des implications: Est-ce que Charles Xavier préfère ne pas annoncer une certaine chose à ses élèves ou bien est-ce que cette chose n’est plus de mise ? Ce n’est pas très clair. J’ai envie de voir ce que vont devenir Scott et Eva à partir de là. Mais l’épisode n’a pas été à la hauteur de mes attentes. Et si quelqu’un pouvait m’expliquer ce qu’Havok fout sur la couverture d’un numéro où il n’apparaît pas…

[Xavier Fournier]