[FRENCH] Et si vous aviez une chance de tuer Hitler alors qu’il était enfant, avant qu’il soit responsable de ses crimes, le feriez-vous ? Depuis le début de la série, les membres de la nouvelle X-Force sont bien décidés à débarrasser le monde de la présence d’Apocalypse. Mais quand ils découvrent son état actuel, c’est tout un débat moral qui commence. Encore que. Les membres d’X-Force sont-ils moraux ? C’est tout ce qui anime la conclusion de cet épisode.

Uncanny X-Force #4 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessin de Jerome Opena
Sortie aux USA le 26 janvier 2011

Rick Remender est fou. On le savait déjà à travers bon nombre de ses autres séries. Mais quand même, on reste étonné de ce qu’il arrive à faire avaler à ses éditeurs. Voici donc une équipe de mutants où on n’hésite pas de sombrer dans le cannibalisme s’il le faut et ou tous les choix sont permis… jusqu’aux derniers moments. X-Force serait capable de tuer un enfant ou pas ? La chose est en balancement jusque dans les dernières minutes, après que nous autres, lecteurs, ayons eu le temps de se faire tous les scénarios possibles. Sauf peut-être celui qui se présente finalement et qui semble annoncer des relations pour le moins houleuses dans le groupe. Seul petit bémol de l’épisode ? La scène dans laquelle les héros se débarrassentt des Last Horsemen, un peu facile à mon goût. Encore que le passage a l’avantage de montrer comment on n’est pas encore habitué aux pouvoirs de certains des personnages.

Et puis il y a un Jerome Opena en mode « overdrive », qui donne dans cet arc son meilleur travail à ce jour, contribuant à donner à cette série une personnalité très à part. Le tout fait que les quatre premiers numéros forment un tout autonome, quelque chose qui présente bien la situation, place les héros dans une situation impossible… Et surtout ne fait pas durer les choses outre mesure. En lisant le #1, je m’étais dis que le sort d’Apocalypse serait sans doute une intrigue sur le long court… Et bien Remender ne joue pas la carte du plot à retardement. Au contraire il referme l’histoire sans qu’on ait l’impression d’en prendre pour des plombes. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de suspens et je suis vraiment curieux de voir comment l’équipe va se remettre de toutes ces péripéties.

[Xavier Fournier]