[FRENCH] L’univers d’Age of Apocalypse est revenu au goût du jour à la faveur de récentes sagas d’Uncanny X-Force et sera bientôt au centre d’une nouvelle série mensuelle. Du coup ce #19.1 est en fait un Age of Apocalypse #0 qui permet de retrouver un monde où Magneto est le leader handicapé des X-Men. Et où ca va mal pour les humains…

Uncanny X-Force #19.1 [Marvel Comics]
Scénario de Rick Remender
Dessin de Billy Tan
Sortie aux USA le mercredi 4 janvier 2012

Les X-Men d’Age of Apocalypse ont pu visiter l’univers Marvel habituel et ils en gardent un souvenir bien particulier. Car, voyez-vous, dans un monde où le problème est la surpopulation mutante par rapport aux derniers humains restants, le concept d’une Scarlet Witch ayant effacé les 99% de la race mutante en disant une simple phrase fait des envieux. Du coup la résistance commence à se demander comment reproduire l’effet House of M, sachant que sur cette Terre la Scarlet Witch est supposée être morte. Magneto n’est cependant pas au bout de ses surprises, même si ceux qui occupent le haut du pavé dans ce numéro restent les X-Terminated. Et j’en reste pour l’instant à mon impression première : je me demande véritablement si, quand on dit « Age of Apocalypse » le lecteur pense spontanément à quelques humains au look de « cyber-ninjas » plutôt qu’à des X-Men tels que Joe Madureira pouvait les dessiner à l’époque. Comprenez : l’histoire commence avec des héros assez secondaires et on peut se demander si le public ne préférerait pas des Quicksilver, Sunfire ou Wildchild…

Pour autant, malgré cette réserve sur le casting, l’histoire est intéressante. Utiliser (ou essayer d’utiliser) la Scarlet Witch comme une sorte de « bombe anti-mutant » est une bonne idée. Alors que sur les autres séries on a oublié depuis longtemps l’aspect traumatique du « No More Mutants », réintroduire la chose dans un contexte totalement différent est une bonne chose. Par contre l’utilisation mineure de personnages au caractère fort (comme Magneto ou Rogue) laisse assez perplexe. Il s’agit visiblement de faire de la place pour de nouvelles têtes. Mais est-ce qu’on y gagne vraiment si les nouvelles têtes sont des nobodies comme Stryker ? On l’aura compris j’ai une interrogation sur le casting même de l’équipe. Mais dans le même temps le contexte de cet univers et l’utilisation de certains éléments laissent des portes ouvertes pour de nouveaux angles. En fin de compte ce Uncanny X-Force #19.1 (sans un poil d’X-Force à l’intérieur) se révèle une bien meilleure présentation que le récent Marvel Point One. On verra si la future série tient ses promesses mais il y a visiblement une certaine ambition…

[Xavier Fournier]