Avant-Première VO: Review Uncanny Avengers #1[FRENCH] Uncanny Avengers redémarre, reformaté comme une conséquence directe d’Axis. Quicksilver et Scarlet Witch sont sur la piste de l’homme qui connaît tous leurs secrets. Et les Uncanny Avengers ? Ils sont, eux, sur la piste des jumeaux. Du bon et du moins bon dans cette nouvelle formule.

Uncanny Avengers #1Uncanny Avengers #1 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessins de Daniel Acuna
Parution aux USA le mercredi 28 janvier 2015

La lecture d’Uncanny Avengers donne un effet bizarre, comme un sentiment de déjà vu. C’est normal, en un sens, car ce premier épisode a en commun un rythme de narration un peu « forcé », comme pour Axis. Et il y aussi des éléments de ce « monde où sont échoués deux héros » qui fait penser à Havok fuyant dans lors de l’arc Planet X. C’est un peu génant. Mais pour autant ce redémarrage n’est pas sans éléments positifs. Remender prend visiblement un grand plaisir à écrire un Quicksilver plein d’ironie. De la même manière, il « sent » très bien un Vision qui en a marre et qui n’a plus envie de passer grand-chose à son ex. Ce sont assurément les deux « voix » que le scénariste trouve le plus rapidement, en dehors de Rogue (et de Sam Wilson, mais bon, là c’est normal, il écrit ses aventures par ailleurs). Je suis moins étonné emballé par quelques mutations de l’Unity Squad qu’on ne daigne pas nous expliquer. Que l’Odinson ne soit plus en état de servir dans le groupe, soit (enfin bon il va assez bien pour apparaître dans Avengers par ailleurs). On reste sans explication, non plus, sur l’absence de Sunfire, membre en état d’agir que Rogue n’a pas jugé bon de contacter. Et Doctor Voodoo tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.

Ces derniers temps, dans son travail « mainstream », Rick Remender semble pencher pour une écriture où l’on ne montre pas tout, quitte à ce que l’on ait l’impression d’avoir manqué un ou deux épisodes. C’était déjà le cas à la fin d’Axis et c’est à nouveau l’effet ici. Par contre la fin de l’épisode et sa manière de battre à nouveau les cartes est bien trouvée. On se demande où sont tombés les héros et comment ils vont se sortir des ces pièges qui, en un sens, m’évoquent un peu Black Science. Dans le deuxième épisode Remender et Acuna (toujours efficace ici, avec une régularité redoutable) auront sans doute pour mission de mieux installer Creed. En tout cas, dès cet épisode, on ne peut pas dire que c’est statique. Il est juste dommage que certaines questions ne soient pas posées…

[Xavier Fournier]