[FRENCH] Toujours piégé dans le monde de Rotworld, Swamp Thing découvre des choses sur son passé et en particulier sa première rencontre avec la famille Arcane. Un annual qui a la particularité de pouvoir compter sur les dessins de Becky Cloonan. Scénaristiquement, cependant, on est loin d’une histoire incontournable…

Swamp Thing Annual #1 [DC Comics] Scénario de Scott Snyder & Scott Tuft
Dessins de Becky Cloonan & Andrew Belanger
Sorti aux USA le mercredi 31 octobre 2012

On savait que depuis des années, des décennnies même, le Parlement des Arbres avait surveillé et manipulé la destinée d’Alec Holland. Inversement, Anton Arcane, rétroactivement devenu un agent du Rot, en a fait de même, tentant de supprimer Holland avant même qu’il devienne Swamp Thing. Et si vous en doutiez, diverses explications de la première année de la série actuelle, mais aussi un numéro zéro, sont largement revenues sur le sujet. Et bien visiblement ça ne suffisait pas car Scott Snyder, aidé de Scott Tuft, nous invente encore une énième première rencontre avec les Arcane.

Ne vous y trompez pas. L’annual est joli grâce aux dessins de Becky Cloonan (et Andrew Belanger ne se débrouille pas mal du tout dans le prologue). Mais c’est un peu l’origine secrète de trop. D’autant qu’on tente laborieusement de nous prouver que ce flashback est une motivation de plus pour qu’Alec affronte Arcane… Alors que le CV du méchant et la mort de sa dulcinée suffisaient déjà largement. Autant que j’aime bien le Swamp Thing de Snyder, j’ai l’impression que « The Rot » dévore véritablement la série (et Animal Man aussi). Un peu comme un « Court of the Owls » qui ne saurait pas s’arrêter. Ce serait bien que tout ne nous ramène pas systématiquement à Anton Arcane et au Rot. Car là ça commence à devenir répétitif…

[Xavier Fournier]