[FRENCH] Les créations anciennement publiées par Crossgen font leur retour via Marvel Comics et Sigil est le titre qui lance ce come-back. Encore que. Toutes les séries ne sont visiblement pas égales. Si Ruse est repris par son créateur, Mark Waid, Sigil revient via le scénariste Mike Carey, qui n’a pas d’historique avec la gamme Crossgen. Plus troublant, Sigil n’est pas véritablement Sigil…

Sigil #1 [Marvel Comics] Scénario de Mike Carey
Dessins de Leonard Kirk
Sorti aux USA le mercredi 9 mars 2011

Sigil, à la base, était un des titres initiaux de l’univers Crossgen. C’était sans doute la série la moins orientée « fantasy » du line-up, reposant sur un pilote intersidéral nommé Samandal Rey (tandis que l’esprit de sa co-équipière hantait le vaisseau qu’il dirigeait). Marvel, qui ramène les titres, a curieusement choisi d’en faire quelque chose de totalement différent. Le protagoniste principal du titre est désormais une ado américaine nommée Samantha Rey, qui se retrouve à se déplacer à travers l’espace-temps. En un sens l’héroïne ressemble à un mélange entre les vedette de deux autres ex-titres de Crossgen, à savoir Meridian et Solus, tout en portant, donc, une variante du nom de Samandal Rey. Je me demande si les modifications n’ont pas pour but d’éviter d’avoir à traiter avec Mark Alessi et Gina M. Villa, les créateurs originels du « Sigilverse ». N’empêche que le résultat est un curieux « mash-up »…

Dans les années 70-80, les chanteurs has-been revenaient souvent pas l’entremise d’un « megamix » regroupant les deux tubes et demi qui avaient marqué leur carrière. Pratique incongrue qui n’avait pas beaucoup d’intérêt sur le plan artistique puisque celà revenait à charcuter les morceaux, tandis qu’il était plus simple de ressortir les originaux. Là, c’est un peu l’impression qui prédomine. Non pas que Mike Carey ou Leonard Kirk me paraissent has been (qui plus est Kirk utilise un style qui finalement est assez raccord avec l’ambiance Crossgen d’origine). Mais je me demande bien à qui Sigil peut prétendre s’adresser. Faire table rase du passé pour s’adresser à un nouveau public ? Pourquoi pas. Seulement voilà, cet espèce de mélange de cadavres de séries (où on fait tantôt des clins d’œilMeridian, tantôt à Sigil ou au Cazador) semble totalement schizophrène. S’il s’agit de parler à de nouveaux lecteurs les allusions à d’autres concepts vont sembler comme autant de private jokes leur passant au dessus de la tête. Et si on veut parler (via ces allusions) à ceux qui ont connu la première période Crossgen, on imagine d’ici que les fans « historiques » auraient préféré un retour aux bases (comme cela semble être le cas pour Ruse). Là, Sigil vol.2 #1 me semble un « machin mal monté » qui dans l’état ne peut correspondre à aucun des deux publics potentiels. Non pas que les deux auteurs déméritent, mais Sigil semble assez vain.

[Xavier Fournier]