[FRENCH] Sur fond d’attaque d’Asgard, Captain America lutte côte à côte avec un vieux compagnon d’armes et laisse les souvenirs prendre le dessus, tout en essayant de libérer quelques otages des mains… euh… des lames de Razorfist. Ou comment passer à côté de diverses opportunités.

Siege: Captain America #1 [Marvel] Scénario de Christos N. Gage
Dessin de Federico Dallochio
Sortie aux USA le mercredi 14 avril 2010

Décidant de capitaliser sur Siege, Marvel nous sort cette semaine quelques one-shots qui permettent de découvrir les événements vécus par certains des personnages. Et vous l’aurez compris Captain America fait de la partie. Mais en bon lecteur de VO que vous êtes, vous ne manquerez pas de vous demander lequel des deux ? Hé bien les deux mon… euh… Capitaine ! Mais malheureusement cette double dose de Cap(s) sert surtout à démontrer, finalement, que quelques mois après son retour l’effet Steve Rogers s’est déjà émoussé à force d’être casé à toutes les sauces ces derniers temps. Sans parler du fait que son discours est incohérent, que d’un côté il est convaincu qu’il faut que Bucky reste Cap… mais de l’autre il saute sur toutes les occasions de reprendre en main le bouclier. Il y a donc un moment où il faudrait un peu clarifier un peu tout ça. Mais il est certain que la clarification ne peut guère venir que du scribe officiel de Captain America (Ed Brubaker) et dès lors que le one-shot en question n’est pas écrit par lui, c’est déjà un indice de base en soi qu’il ne faut pas s’attendre à de grands bouleversements concernant le(s) personnage(e).

Ce que l’indice ne vous dis pas, cependant, c’est que ce spécial n’a absolument mais alors absolument rien d’intéressant. Qu’on y voit les deux Captain America lutter contre Razorfist (personnage qui, franchement, n’a pas la moindre chance dès le départ). L’histoire de Siege n’avance pas, celle des deux Caps non plus alors que bien des choses auraient pu être mises en œuvre. Par exemple on aurait pu profiter du fait qu’USAgent et/ou Diamondback sont aussi impliqués dans les événements de Siege (comme vu dans Thunderbolts et Initiative). Ou encore Steve Rogers et le désormais cyborg Bucky auraient pu se retrouver face à Nuke, lui aussi présent sur les lieux (et qui a le double avantage d’être un ex-adversaire de Cap et un cyborg nationaliste finalement pas totalement différent du Winter Soldier). Il y avait là des bases qui auraient pu déboucher sur quelque chose d’intéressant. Mais non, il faut croire qu’au centre des événements de Siege Steve et Bucky ne sont finalement pas assez « stratégiques » pour avoir ainsi le temps d’affronter le menu fretin à l’écart de la bagarre principale. Franchement, ce n’est qu’un interlude très dispensable, seuls les complétistes forcenés de Captain America peuvent y trouver leur compte. Aux autres, on conseillera d’investir leur budget dans des comics qui le méritent plus…

[Xavier Fournier]