[FRENCH] Prenant la mesure des forces qui s’opposent à eux, les Secret Avengers cherchent à savoir si le père de Shang-Chi est toujours mort ou s’il est venu s’ajouter à la liste de leurs adversaires. L’occasion pour différentes factions de se partager le boulot, avec des résultats inégaux. Surtout qu’en face on est pressé de passer aux choses sérieuses. Steve Rogers et son groupe ont du souci à se faire…

Secret Avengers #7 [Marvel]
Scénario d’Ed Brubaker
Dessins de Mike Deodato Jr.
Sortie aux USA le mercredi 24 novembre 2010

Sept épisodes et on aurait presque tendance à oublier que Moon Knight, War Machine et Beast font partie de l’équipe tant, sur la totalité de la série, ils jouent les seconds couteaux. Passe encore pour War Machine ou Moon Knight qui sont peut-être « réclamés » par les équipes éditoriales d’Iron Man et de Shadowland mais par moment on se demande vraiment pourquoi il fallait tant débaucher The Beast des X-Men si c’était pour lui donner le rôle d’un expert interchangeable. A comparer Black Widow, la Valkyrie et Sharon Carter se partagent les bonnes places à côté de Rogers (heureux homme !). Bien sur il y Shang-Chi et le Prince of Orphans, récemment arrivés dans le groupe (mais il est encore tôt pour dire s’ils y resteront). De ce fait le coup de projecteur donné sur Ant-Man dans ce numéro est le bienvenu, dans le sens où il fait preuve d’une certaine évolution et, à défaut d’être totalement efficace, ne se cache plus comme à l’époque des Thunderbolts.

Sept épisodes et j’ai l’impression que finalement Brubaker est plus intéressé par l’histoire et sa trame de fond (le Shadow Council en particulier) que par ses Secret Avengers. Cela donne une série intéressante (très bien illustrée, qui plus est, par Mike Deodato) donc on ne va pas se plaindre mais il vaut mieux y entrer en le sachant (ceux qui l’achèteraient pour y voir Moon Knight seraient dessus par exemple). Non, on ne va pas se plaindre parce que c’est d’une certaine manière l’anti-Mighty Avengers (bon casting de départ mais pas d’histoire qui tenait la route). Et finalement au moins certains personnages y évoluent (Ant-Man, comme je le disais où même le Prince of Orphans mis en valeur ici pour sa relation avec Steve). Il faut juste espérer que le Shadow Council ne va pas se dégonfler comme un soufflé quand on approchera de la résolution. La déconvenue serait à la hauteur des espérances !

[Xavier Fournier]