Avant-Première VO: Review Savage Dragon #207[FRENCH] Dans la dimension X, Mister Glum et sa version d’Angel tentent de trouver un sens à leur vie. Ce qui veut dire conquête après conquête, massacre après massacre et… baise après baise. Mais les deux « tourtereaux » sont néanmoins frustrés. Un épisode centré sur les bad guys… qui induit cependant quelques retombées majeures pour la famille Dragon…

Savage Dragon #207Savage Dragon #207 [Image Comics] Scénario d’Erik Larsen
Dessins d’Erik Larsen
Parution aux USA le mercredi 30 septembre 2015

Dans ce numéro, Larsen donne la vedette à Mister Glum et sa petite amie… Et on a vraiment l’impression de lire un peu les aventures d’un Annihilus ou d’un Darkseid dans il n’y a pas les Fantastic Four ou les New Gods pour les déranger. Mais du coup il n’y a pas de véritable défi pour Glum et sa copine, qui passent le temps dans la Dimension X en détruisant des mondes entiers et en baisant… Sous ce côté provo, cependant, Larsen réserve une petite bombe aux lecteurs réguliers de la série, qui vont avoir la surprise de croiser un visage très familier.

Si vous êtes lecteur de comics en VO (ben oui, désolé lecteurs VF…) et que vous suivez, par exemple, les aventures d’Invincible alors, si vous ne faîtes pas la doublette avec Savage Dragon (où Larsen est un véritable précurseur de Kirkman en mode super-héroïque) alors vous passez véritablement à côté de quelque chose. Vous passez outre une odyssée où, quand on éventre, on éventre. Les personnages de Savage Dragon arrachent les mâchoires, défoncent les cages thoraciques et cultivent les scènes politiquement incorrectes. Après la découverte par Malcolm, il y a quelques épisodes, des joies et des dangers des partouzes voici que Savage Dragon nous montre la vie d’un couple de tueurs sadiques, qui aime à forniquer en haut de montagnes de cadavres. Pourtant cela reste très « propre », il n’y a pas de « nudité frontale » ou de choses de ce genre mais Larsen, en une scène, arrive à donner dans une provo qui laisse Frank Cho et ses couvertures bien loin derrière. Que Savage Dragon ne déclenche pas autant de réactions que Cho est, en un sens, une chance pour Larsen mais aussi la triste preuve que finalement pas assez de gens, sans doute, lisent la série et qu’elle passe inaperçue. Savage Dragon reste encore et toujours une excellent série, qui ne suit pas les règles des autres, qui sait rester surprenante. Seul petit malus cette semaine : la couverture qui, finalement spoile un peu une scène tardive de l’épisode. Mais Dragon reste le héros que vous devriez lire.

[Xavier Fournier]