French Collection #276[FRENCH] Cette semaine nous allons étudier la carrière d’un personnage devenu récemment très visible dans la continuité super-héroïque de DC Comics mais qui a commencé sa carrière de manière très discrète. Au début des années cinquante, suite à la publication du Comic Code, les éditeurs grand public ont réorienté une partie de leur production en se désengageant notamment des comics d’horreurs et de crimes trop adultes. Ces deux genres ont été remplacés par des histoires de fantastique ou de science-fiction léger et des histoires d’aventures ou policières.

French Collection #276

DC comics, qui n’avait jamais été sur le terrain d’éditeur comme EC Comics ou Lev Gleason réorientera légèrement sa production pour respecter les règles du Comic Code. L’un des genres en vogue chez DC Comics est le récit d’aventure soit disant biographique qui commence par « I », c’est-à-dire « J’ai ». Il est ainsi possible de trouver des récits plus ou moins réalistes tels que « J’ai été roi dans l’île du poignard ! » (I was king of danger island) mais également des aventures fictives comme « J’ai chassé une soucoupe volante » (I hunted a flying saucer). Le plus souvent, l’épisode se terminait par un « twist », c’est-à-dire un rebondissement surprise sans que le héros ne soit plus jamais revu.

Le personnage que nous allons étudier semble ressortir dans sa première apparition de ce jour, bien que son apparition se fasse en pleine milieu des années soixante alors que le genre du récit d’aventure soit disant biographique est un peu passé de mode. Quoiqu’il en soit, les lecteurs de Strange Adventures #180 (1950 Series) découvre le personnage de Buddy Baker sur la couverture avec le titre « I was the man with animal powers ». Le début de l’épisode n’a rien d’héroïque puis que Buddy bégaye devant Ellen, sa fiancée qu’il essaye sans succès de demander en mariage. Ce n’est visiblement pas son premier échec et il part le lendemain à la chasse avec son ami Roger Denning.

French Collection #276

Les deux amis se séparent et seul Buddy est aveuglé par un flash de lumière très violent. Lorsqu’il recouvre la vue, il est stupéfait de voir un tigre lui sauter dessus. Instinctivement, il saute sur le côté et réalise à sa grande surprise un bond surhumain qui l’emmène près d’un gorille cette fois-ci. Persuadé d’avoir perdu la tête, il n’a pas le temps de se reprendre ses esprits qu’il est de nouveau attaqué par le tigre qu’il expédie dans un mouvement instinctif sur le gorille.

Les deux animaux sont suffisamment étourdis pour être capturé par leurs soigneurs. Roger qui les accompagne explique à son ami qu’un train transportant un cirque a déraillé et que plusieurs animaux se sont échappés. Buddy est à moitié rassuré sur sa santé mentale bien qu’il sente encore dans son corps les énergies animales qu’il semble avoir acquise. Il part avec Roger explorer l’endroit d’où est venu le flash de lumière et ils découvrent l’épave de ce qui ressemble à un vaisseau spatial. Buddy en déduit immédiatement qu’il a acquis le pouvoir d’absorbé les capacités des animaux suite à son exposition à une radiation causée par l’accident.

French Collection #276

Ils n’ont pas trop le temps de réfléchir à tout cela, car ils suivent les soigneurs qui sont appelés en renfort pour capturer un éléphant. Buddy va de nouveau les aider en acquérant la force du pachyderme. Il va ensuit sauver un enfant dont le radeau a été chaviré par un lion de mer en après avoir absorbé les aptitudes de ce dernier. Après toutes ces captures, ils captent un nouvel appel faisant état d’une « chose » attaquant un camp de bucheron. Sur place, ils découvrent une créature extraterrestre détruisant tout au moyen d’une sorte de rayon optique.

Buddy essaye de l’arrêter avec ses nouveaux pouvoirs. Mais sa force de gorille est insuffisante. Il comprend très vite que la créature était dans le vaisseau qui s’est écrasé et qu’elle a été exposée aux mêmes radiations que lui mais avec plus d’intensité. Elle a donc les mêmes pouvoirs que lui mais en plus puissant. Il tente tout de même de la combattre, mais il se rend compte que ses pouvoirs faiblissent. Les effets des radiations sont visiblement temporaires.

French Collection #276

Il va néanmoins, dans la grande tradition de ce genre de récit, continuer à combattre la créature avec son ami Roger. Il demande à celui-ci d’aller chercher quelque chose pendant qu’il distrait la créature. Ils se rejoignent ensuite au bord de la falaise ou se trouve l’épave du vaisseau. Et devant la créature, Buddy dévoile dans une cage ce que Roger a été cherché : un mulot. La créature absorbe alors la peur du rongeur et s’enfuit en courant, chutant de la falaise et se tuant. La fin de l’épisode nous montre un Buddy Baker promu au rang de héros par les journaux et qui s’évanouit en demandant sa fiancée Ellen en mariage.

L’histoire aurait dû s’arrêter là. Mais le personnage imaginé par Dave Wood et dessiné par l’immense Carmine Infantino a visiblement été plébiscité par les lecteurs car il revient quatre numéros après sa première apparition toujours dans Strange Adventures (1950 Series) mais avec cette fois-ci Gil Kane aux crayons pour «  »The return of the man with animal powers ». Buddy Baker & Ellen sont en train de préparer leur mariage lorsque Roger surgit. Il a découvert dans les bois un autre vaisseau spatial mais plus gros. Bien qu’il ait perdu ses pouvoirs, Buddy part avec Roger. En route, il croise le chemin d’une créature extraterrestre monté par deux extraterrestres humanoïdes qui leur tirent dessus avec un pistolet étrange.

Immédiatement, Roger et les autres passants se sautent dessus et se mettent à se battre. Buddy en déduit qu’il doit s’agir d’une sorte de rayon de haine (à rapprocher de celui utilisé par The Hate Monger, cf. French Collection #242), mais lui n’est bizarrement pas affecté. Par contre, un chat se transforme en tigre et Buddy se sent de nouveau investi par ses superpouvoirs. Il attaque les extraterrestres mais est assommé par un tir de pistolet.

A son réveil, il emprisonne toutes les personnes qui continuent à se battre puis les livre à la police qui n’est absolument pas surprise, ses pouvoirs ayant fait la une des journaux la dernière fois. Il retrouve ensuite les deux extraterrestres et découvre qu’ils sont venus sur terre pour récupérer un objet qui y a été caché. C’est eux qui avaient déjà envoyé dans ce but la bête qu’il avait affronté. Il réussit à s’emparer de l’arme que ses adversaires cherchent et à les arrêter. A la fin de l’épisode alors qu’ils repartent pour leur planète, il se demande si ses pouvoirs vont disparaître une nouvelle fois ou s’il va les conserver.

La couverture de Strange Adventures #190 (1950 Series) se partage entre Immortal Man (cf. French Collection #124) et un personnage en costume : A-Man — the hero with animal powers. Les premières pages nous résument les deux premières apparitions de Buddy Baker et nous découvrons que ses pouvoirs ont perdurés et qu’il a décidé de prendre l’identité costumé d’A-Man afin de lutter contre le crime. Il met son ami Roger dans la confidence (ce qui est assez étrange puisqu’en théorie son histoire à fait la une des journaux et ses pouvoirs connus de tous) et il part affronter une bande de voleur qui attaque des laboratoires d’électronique. Très rapidement, il va découvrir que ses pouvoirs ont un peu changés et qu’ils sont temporaires. Il les gagne en restant à proximité d’un animal. Plus l’exposition est longue plus la durée est importante.

Il va aussi découvrir que la bande qu’il poursuit rassemble des composants pour construire un rayon qui leur permet de contrôler les animaux. Il va réussir à s’en emparer et arrêter les gangsters avec ses amis les animaux. L’épisode voit le retour de l’équipe créatrice d’origine et donc la transformation de Buddy Baker en un de ces super-héros costumé qui remportent un si grand succès. A-Man revient ensuite dans Strange Adventures #195 (1950 Series) toujours en costume mais avec des pouvoirs une nouvelle fois modifiés. Buddy a découvert qu’il avait besoin d’être à moins de 30 mètre d’un animal pour en absorber les capacités. Il repère donc avec son ami Roger tous les lieux où se trouvent des animaux afin d’avoir une cartographie des pouvoirs qu’il peut obtenir.

French Collection #276

Visiblement, Buddy semble avoir oublié Ellen et se consacré à sa nouvelle carrière à partir d’une grotte dans le désert qui lui sert de quartier général. L’épisode suivant publié dans Strange Adventures #201 (1950 Series) voit le retour éploré d’Ellen qui ne comprend pas pourquoi Buddy reporte leur mariage indéfiniment. Ce dernier ne veut plus l’épouser alors qu’il risque sa vie perpétuellement sous le masque d’A-Man. Encore une fois, la publicité qui avait été faite de ses pouvoirs y compris à Ellen est passée sous silence.

Cette fois-ci, A-Man va affronter un gorille parlant qui est la chef d’une bande de bandit. Il s’agit en fait d’un scientifique qui a trouvé une formule semblable à celle du Dr Jekyll et qui le transforme en gorille, empêchant ainsi A-Man d’acquérir sa force et son agilité. Ce dernier arrivera tout de même à le vaincre mais il s’agira de son dernier exploit avant longtemps. En effet, le personnage disparait pendant plus de 13 ans pour réapparaitre dans Wonder Woman #267 (1942 Series) dont la couverture annonce « The Amazing Animal Man versus Wonder Woman ».

Au-delà du changement de nom, nous apprenons que Buddy opérait à Los Angeles et qu’il a arrêté sa carrière assez rapidement car les forces de polices ne le prenaient pas très au sérieux. Il est donc redevenu cascadeur et qu’il n’a ressorti son costume que pour venir en aide à son vieil ami Roger Denning qui est accusé de meurtre. Au cours de son enquête il a découvert l’existence d’un groupe criminel appelé The Cartel qu’il essaye de démanteler pour prouver l’innocence de son ami. Il va partager une autre aventure qui le conduira à Marseille avec la princesse amazone avant de disparaître encore quelques années. Nous reparlerons très bientôt de ses prochaines apparitions, respectant par la même occasion un vieil engagement que nous avions fait dans plusieurs chroniques. En France, la première aventures de Buddy Baker a été publiée dans le numéro 28 du Petit Format Aventures Fiction 2ème série de l’éditeur nordiste Artima – Arédit. Nous découvrons ensuite l’épisode de basculement en A-Man dans Démon 1ère série n° 9 puis l’épisode suivant dans Kamandi n° 2 du même éditeur. Enfin, les deux épisodes de la période Wonder Woman ont été publié dans Hercule 2ème série (grand format et en couleur) toujours chez Artima – Arédit.

[Jean-Michel Ferragatti]