[FRENCH] Des copies de Savage Dragon se baladent dans les rues. En voici un qui se présente comme l’original, qui dit qu’il a perdu la mémoire et… qui termine ses combats en dévorant le cerveau de ses adversaires. Le fiston du héros a des difficultés à reconnaître son papa… Serait-ce désormais la nouvelle base de la série ?

Savage Dragon #157 [Image] Scénario d’Erik Larsen
Dessin d’Erik Larsen
Sortie aux USA le mercredi 3 février 2010

Arrivé au 157ème numéro, Erik Larsen se débrouille toujours pour placer son personnage dans des situations imprévisibles. Le lecteur ne sait jamais ce qui va se passer dans la scène suivante et ce procédé est particulièrement tangible dans la scène d’ouverture, quand la progéniture du Dragon ne sait pas trop s’il doit se féliciter du retour apparent de son père… Ou s’il doit au contraire prendre ses jambes à son cou. Le dialogue est plein de tension et Larsen diffuse une énergie tangible même quand les personnages se tiennent simplement debout. La seconde partie du numéro va encore dans un autre sens, avec l’arrivée en masse des criminels qui se sont injectés le sang de Savage Dragon pour profiter de ses pouvoirs. Et là aussi les choses tournent de manière surprenante…

On est rapidement dans une inversion des rôles et avant la fin du numéro on a le temps de se perdre (d’une bonne manière) dans les méandres de la situation et à ne plus trop savoir lequel des deux camps on est susceptible d’encourager. Larsen est capable de tout. On pourrait même imaginer que le vrai Savage Dragon s’efface devant son fils qui deviendrait la star de la série. Larsen en serait capable. Mais sans doute pas de la façon attendue… Bref, Savage Dragon continue d’être une excellente lecture pleine de surprises.

[Xavier Fournier]