Avant-Première VO: Review Justice League - The Darkseid War - Shazam #1[FRENCH] Les membres de la Justice League ont été transportés dans le monde de Darkseid et, pour la plupart d’entre eux, ont été transformés au point de devenir méconnaissable. Shazam semble avoir changé de façon cosmétique, avec quelques modifications du costume mais ce numéro à part nous donne un peu le mode d’emploi de la nouvelle donne. Et puis un épisode solo de Shazam ne se refuse pas…

Avant-Première VO: Review Justice League - The Darkseid War - Shazam #1Justice League – The Darkseid War – Shazam #1 [DC Comics] Scénario de Steve Orlando
Dessins de Scott Kolins
Parution aux USA le mercredi 11 novembre 2015

Batman possédé par la chaise de Metron, Superman « négativisé » ou Flash devenu l’esprit de la mort… La Justice League a été grandement impactée par sa lutte contre Darkseid… qui semble être mort (encore qu’il faut insister sur « semble » avec un personnage tel que lui. Shazam ne semblait pas le plus marqué par l’expérience mais le trépas de Darkseid semble avoir « rebooté » les pactes divins qui alimentaient Billy Batson en magie. Le voici donc « synchronisé » avec six dieux inconnus au bataillon, liés aux New Gods. La première bonne surprise, c’est le dessin de Scott Kolins, assez adéquat pour évoquer un folklore lié au Fourth World (même si la plupart des divinités mentionnées n’ont rien à voir avec les productions de Jack Kirby proprement dit).

« The tools, the wizard only trusts to me. Did you miss the trailer ? »

C’est d’ailleurs ce qui est un peu dommage, dans le même temps. Car quand on retire des dieux assez universels comme Zeus ou Hercule, les remplacer par des entités totalement inédites n’est pas forcément l’idée la plus claire qui soit. En un sens, s’il fallait remplacer les dieux classiques, mettre à leur place des figures connues comme Orion ou Lightray aurait pu faire l’affaire mais là, l’empathie avec ces « newbies » (à part deux dieux en particulier que les lecteurs de DC de longue date reconnaîtront) est plus délicate. Le choix ne vient pas forcément de Steve Orlando, qui doit sans doute être raccord avec ce qui se passe par la suite dans Darkseid War. Mais il installe les personnages de manière inégale. En un sens, il aurait dû prendre modèle sur la manière dont Charles Soule a mis en place ses élément aux dans Swamp Thing. Pourtant, ce one-shot de Shazam reste assez sympathique, Kolins instaurant l’ambiance au forcing. Surtout, il fait plus le job que le numéro consacré au « Superman Négatif ». On regrette quand même le Shazam de Geoff Johns et Gary Frank et l’on attend le moment où ce héros retrouvera ce niveau de qualité…

[Xavier Fournier]