Avant-Première VO: Review Justice League #27

Avant-Première VO: Review Justice League #27[FRENCH] Fini les flashbacks sur les origines du Crime Syndicate : Tandis que Johnny Quick et Atomica réduisent en poussière les derniers membres de la Doom Patrol et que la situation semble sans espoir, Victor décide non seulement de redevenir Cyborg mais aussi de se réinventer dans la foulée. Harder, Better, Faster…

Justice League #27Justice League #27 [DC Comics]
Scénario de Geoff Johns
Dessin d’Ivan Reis
Parution aux USA le mercredi 22 janvier 2014

Depuis quelques mois Geoff Johns promène au second plan (ou même au troisième plan) les figures de la Doom Patrol et plus précisément des membres empruntés aux années 70 et 80 sans qu’on voit trop où l’auteur veut aller. Et bien là ca devient plus manifeste et les personnages vont pouvoir s’en mordre les doigts tant ça ressemble un peu à l’approche que Johns avait au début d’Infinite Crisis avec les Freedom Fighters. Mais à l’évidence il s’agit de faire de la place et, à des degrés divers tout en y allant par petites touches, Johns place les bases pour faire entrer au moins deux groupes dans le DCnU, cette première bataille de la Patrouille cachant visiblement une refonte. C’est d’ailleurs dans le détail et l’allusion que le scénariste est le plus fort. Parce qu’après tout une reconstruction de Cyborg, ce n’est jamais qu’un changement d’armure ou de costume. En soi-même ce n’est pas dramatique, spectaculaire, si on n’y met pas les formes. La chute des héros est donc une manière de mettre en relief la volonté de Victor d’agir, de *vouloir* être, cette fois, ce qu’il était auparavant par obligation.

Là dessus Johns et Reis rajoutent du mythe, y vont de leur exploration de la Red Room et de l’introduction d’éléments nouveaux qui – peut-être – semblent avoir des implications pour l’avenir de l’univers DC. Le fait est que c’est encore une fois un épisode sans la Justice League (alors que dans le même temps les épisodes où on la voit, dans Justice League of America, me tombent des mains) mais c’est un épisode solo plaisant pour Cyborg, quelque chose qui ferait un excellent numéro zéro pour ce héros et il serait sans doute grand temps que DC se décide à lui donner sa propre série mensuelle pour capitaliser sur son évolution…

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!