Avant-Première VO: Review Iron Man #17[FRENCH] Voilà un numéro qui va faire beaucoup parler cette semaine puisqu’il s’agit de la conclusion de « Secret Origin of Tony Stark » et que cette fin n’est pas celle qu’on pouvait attendre. Kieron Gillen change la mythologie de la famille Stark de manière notable (et, espérons-le, durable) avec un ajout important à la supporting cast mais aussi au passé du héros.

Avant-Première VO: Review Iron Man #17Iron Man #17 [Marvel Comics] Scénario de Kieron Gillen
Dessin de Carlo Pagulayan
Parution aux USA le mercredi 23 octobre 2013

Ces derniers mois Kieron Gillen s’est lancé dans un exercice à la fois très ambitieux et très casse-gueule. C’est à dire toucher aux origines d’un personnage qui 50 années de publication derrière lui. Ambitieux parce que, déjà, il faut oser. Casse-gueule parce que, bien sûr, les garants du « c’était mieux avant » attendent au tournant. Soyons clair, en général ces ajouts qui viennent peser sur la continuité ne marchent pas. In fine le scénariste a lié la famille Stark à un secret impliquant une conspiration d’origine extra-terrestre, impactant la conception même du rejeton Stark et, à plus d’un niveau, le « sens de la vie du héros ». Autrement dit si Tony en est là, c’est à cause de la rencontre des parents Stark avec un robot venu des étoiles et un niveau de machinations dont on ne perçoit la profondeur que dans ce dernier numéro. A un moment de « Secret Origin of Tony Stark » on avait pu se demander pourquoi l’auteur semblait décidé à faire du bébé un enfant « génétiquement modifié » tant celà semblait faire redite de ce qu’Orson Scott Card avait écrit pour l’origine du Ultimate Iron Man. Mais Gillen s’est gardé quelques *énormes* munitions qui bousculent la perception des choses.

Au début je n’étais pas convaincu par un Iron Man partant vers les étoiles. J’étais encore moins convaincu par l’idée que – comme par hasard – il trouve là-haut un secret familial intime. Mais Gillen a trouvé un moyen de balayer ces réserves. Il faut se méfier des raccourcis mais dans l’état la chose que je peux le plus rapprocher de cet arc c’est la fin de l’arc initial sur les Owls de Scott Snyder. La vérité familiale de Bruce Wayne avait été profondément changée et puis, juste avant la fin de l’arc on nous avait balancé un « non mais non en fait c’est pas pour de vrai… » puis finalement Batman avait continué ses affaires courantes dans l’épisode suivant comme si de rien n’était. Là, il est difficile de croire que ce sera le cas tant la perception des choses de Tony va être changée, ne serait-ce que par la présence d’un nouveau personnage important dans son entourage. Ces dernières années les aventures d’Iron Man avaient deux défauts. Le premier, c’est que la supporting cast s’était réduite à une peau de chagrin. C’était déjà bien quand on nous parlait de Pepper Potts et, pour ainsi dire, le « Jackpot » si Maria Hill passait par là. La vie de Tony hors de l’armure avait été bouffée. Et puis l’autre fait c’est qu’Iron Man ne s’est jamais totalement remis de Civil War. Là, Kieron Gillen donne l’electro-choc qui convient pour amorcer une direction nouvelle. Au passage, cet épisode montre que les Marvel Comics sont encore capable de prendre des risques, de changer des personnages qui sont pourtant importants pour les studios Marvel et les films. Bref, si vous voulez voir Tony Stark dans une situation inédite pour lui, c’est par ici que çà se passe, c’est certain !

[Xavier Fournier]