Avant-Première VO: Review Green Lantern Corps Annual #1[FRENCH] Oa, Guy Gardner, Simon Baz, les Guardians, les Manhunters, John Stewart, Kyle Rayner… Tout converge vers ce qui marque la fin de Rise of the Third Army : Un Green Lantern Corps Annual en forme de blockbuster épique, qui marquerait bien la fin de l’arc… Si les auteurs du groupe de titres liés à Green Lantern n’avaient pas décidé d’escamoter la fin pour mieux lancer l’arc suivant…

Green Lantern Corps Annual #1Green Lantern Corps Annual #1 [DC Comics]
Scénario de Peter Tomasi
Dessin de Chriscross
Parution aux USA le mercredi 30 janvier 2013

Suite directe des derniers épisodes de Green Lantern, Green Lantern Corps, Green Lantern: New Guardians et de Red Lanterns, cet annual s’impose forcément comme un carrefour mais reste compréhensible si vous ne lisez que les deux premières séries (on déduit facilement tout ce qu’il y a déduire sur le sort de Kyle et sur les Manhunters). Sorti de là c’est une nouvelle fois à un siège épique d’Oa qu’on nous invite et c’est Guy qui mène la charge héroïque. Même si le côté « je fais n’importe quoi mais comme je suis un héros ça fini par jouer pour moi » devient rengaine. L’utilisation de l’armurerie des Gardiens fait également déjà vu (on nous ramène vraiment beaucoup vers l’ambiance du siège de Krona, en oubliant un peu vite d’ailleurs que les Gardiens ont depuis un moment le pouvoir de manipuler les porteurs d’anneaux, comme Krona l’avait fait à la fin du précédent volume).

Malgré ces petits défauts il y a un vrai sentiment d’action et j’ai particulièrement apprécié de revoir certains visages de Lanterns qu’on avait guère aperçu depuis le précédent volume (comme Soranik ou Iolande par exemple). La scène avec John Stewart et Fatality ne vous arrachera peut-être pas une petite larme mais elle fera plaisir à beaucoup de fans du Corps. On regrettera par contre que le sort d’Hal Jordan et Sinestro soit totalement escamoté de ce numéro. On aurait apprécié quelque chose qui les concerne au premier chef, histoire de faire de cet annual un vrai tournant pour toutes les intrigues. Dans l’état, il l’est presque. Mais que la résolution de The Third Army soit ainsi éclipsée par le First Lantern ressemble un peu à une fin d’arc à la Bendis sur Daredevil, façon « pas le temps de vous donner une conclusion, on enchaîne déjà sur autre chose)…

[Xavier Fournier]