[FRENCH] La parution de Flashpoint permet de rétablir une étonnante injustice : Kid Flash a de nouveau droit à sa propre série, même si ce n’est que pour trois épisodes. Et Bart Allen profite de sa nature d’anomalie temporelle pour hériter d’une place à part dans l’échiquier du crossover. Mais pour tenter de rectifier les choses, il lui faut compter sur l’aide de Hot Pursuit. Hmm. Celui qui voulait le tuer lors de leur dernière rencontre ?

Flashpoint: Kid Flash Lost #1 [DC Comics] Scénario de Sterling Gates
Dessins de Oliver Nome
Sortie aux USA le 22 juin 2011

Voici une série qui continue de se souvenir de la réalité antérieure (alors qu’on se demande si, d’ici deux mois, la chose ne se sera pas considérablement rarifiée). Kid Flash fait encore équipe avec son grand-père, Flash, et ils patrouillent tous les deux… Sauf que certaines choses clochent et que même l’insouciant Bart Allen finit par remarquer certaines erreurs. Sur le principe de « ce n’est pas la réalité dont je me souviens », Sterling Gates tire son épingle du jeu en reliant Bart à un autre artifice de manipulation. Et il écrit d’ailleurs assez bien Bart, en prenant compte de certains éléments de continuité (même sa blessure lors du combat contre Deathstroke est référencée). C’est d’ailleurs malheureux de penser qu’il y a quelques années DC avait joué avec l’idée d’une série mensuelle Kid Flash écrite par le même Sterling Gates et qu’elle a finalement préféré laisser le projet dans les limbes… Car sur l’année écoulée, l’éditeur aurait tout à fait pu faire avec plusieurs séries de « super rapides ». Cette lacune ayant existé, ne boudons pas notre plaisir, d’autant qu’il semble que ce soit sans doute une des dernières occasions de voir Bart Allen sous cette formule, avant l’opération DCnU de la rentrée.

Bonne surprise aussi au niveau de l’utilisation de Hot Pursuit, le motard mort dans les derniers épisodes de Flash et qui ici, d’une certaine manière, sa réapparition. On aurait pu croire que le personnage revenait à la faveur du « reboot » de Flashpoint mais Sterling Gates trouve au contraire une bonne manière de continuer l’histoire lancée par Geoff Johns sans l’annuler. Après Barry dans la série Flashpoint centrale ou Booster Gold dans son propre titre, Kid Flash est le troisième personnage à se souvenir de la Terre antérieure mais Gates trouve le bon angle pour que la chose ne fasse pas redite. Au niveau dessins, Oliver Nome livre un travail intéressant et, s’il y a quelque chose à reprocher au projet, c’est donc finalement qu’il ne forme qu’une mini !

[Xavier Fournier]